COMPTOIR
  

Test • NZXT H9 Flow et Elite

• Performances en refroidissement

Voilà le moment critique, la mesure des températures en charge. La gestion de la vitesse de rotation du système de refroidissement de la carte graphique sera réglée sur auto comme indiqué dans le protocole. Le logiciel OCCT est utilisé en mode "Alimentation" (CPU+GPU) afin de solliciter l'ensemble durant une heure complète. Les températures relevées sur la carte mère, le disque dur, le processeur et la carte graphique sont exprimées en Delta T, c'est-à-dire en écart par rapport à la température ambiante :

 

 

Du côté des performances, les deux modèles se comportent de la même manière. La température grimpe beaucoup pendant la charge lourde, mais reste plus supportable lors de la période de chauffe moins intensive. À ce petit jeu, la version Elite respirera un peu moins bien que son homologue aéré. L'écart n'est pas très important pendant la période de stress intensif (à peine plus de 1°C), mais il se creuse clairement pendant le jeu. Avec un malus de 9°C ici, c'est l'Elite qui perd ce combat.

 

Avec un processeur moins gourmand, le schéma reste le même : un écart d'un peu plus de 1°C pendant la charge lourde, et un écart toujours significatif en faveur du H9 Flow, mais qui s'amoindrit lors de la phase de jeu (+5°C).

 

Notre GPU n'aime pas trop être en cage et nous constatons une performance en demie teinte dans le Flow. L'écart de température est infime entre la période de charge lourde et celle plus modérée. Par contre dans le H9 Elite, la température grimpe un peu plus pendant la phase de jeux. Nous relevons 5°C de plus pendant le test, puisque le modèle peine à aspirer plus d'air frais avec tout le verre qui l'entoure.



Un poil avant ?

10 milliards de $ pour ChatGPT

Un peu plus tard ...

Promopub • Besoin d'une clé Office, Windows et autres trucs ? C'est ici.

Les 14 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !