• Des chiffres en plus

On passe ensuite sur quelques travaux basiques, susceptibles d'être réalisés au quotidien. Vous trouverez de la décompression, du chiffrement de données et du rendu de scène. Nous utilisons les benchmarks intégrés à 7Zip, VeraCrypt et Cinebench R15 et R20 en multicore. Voilà les résultats obtenus par les machines testées par le Comptoir.

 

benchmark proto

 

 

Sur les benchmarks suivants, le Kubb se positionne encore bien. L'hyperthreading et les 28W de TDP permettent de garder une fréquence élevée et des performances de l'ordre de celles délivrées par l'i5-8265U. La compression se fait dans de bonnes conditions avec un un taux de compression de 22 Mo/s. Le test de chiffrement de données place toujours notre CPU à la hauteur de l'i5, avec un bon 5.7 Go/s. 

 

• Et en lecture vidéo ? 

Terminons nos tests par une petite séance de ciné. Nous avons choisi du gros avec la lecture d'une trame vidéo 4K 24 ips, suivi  d'une seconde trame en 60 ips et, pour conclure, d'une lecture de vidéo 4K sur le Tioube via Chrome. Nous retranscrivons le taux d'occupation du processeur, de la mémoire, et du GPU.

 

 

Pour notre petite séance de film, la machine reste en forme. Les ressources sont suffisantes dans toutes les situations et l'ensemble ne chauffe pas excessivement. Bien évidemment, ce sera la lecture en streaming qui aura le plus de besoin, notamment en mémoire.

 

Le Kubb dans son environnement [cliquer pour agrandir]

Le Kubb in situ. (crédit photo : BleuJour)

 

• Le mot de la fin

Bien belle expérience que nous propose ce Kubb du français BleuJour. Si l'intérieur est un NUC d'ancienne génération, il dispose de performances d'un bon niveau pour un usage multimédia. Dans votre composition, vous pouvez équiper votre mini PC d'un i3-8109U ou d'un i7-8557U. La mémoire peut être poussée à 32 Go et le stockage à 2 To.

Le design est assez sympathique sur ce modèle, dont la carcasse en aluminium massif servira également de dissipateur. Passif, le Kubb n'émet aucun bruit, ce qui est fort appréciable en comparaison des produits de chez Intel. Le gros cube d'aluminium permet de maitriser les 28W de l'i5-8259U installé en dessous. Les performances ne seront pas bridées par une éventuelle surchauffe de la machine, bien au contraire.

Le modèle est disponible en trois versions : Chrome, celle que nous testons aujourd'hui, noir ou bleu au toucher granuleux. Bien évidemment, n'espérez vous lancer dans le gaming avec ce type de machine, que l'on réserve à un usage multimédia, divertissement, travaux de bureautique, plus qu'à jouer. Quoique, la présence d'un port TB 3 devrait permettre l'ajout d'un GPU externe... Notre petit doigt nous dit qu'une version gaming du concept devrait pointer le bout de son nez assez vite avec le Move Ultimatecomptoir yallah.

L'équipement est le même que celui que l'on trouve sur le NUC NUC8i5BEH2. L'i5-8259U et son Iris Plus 655 sont présents. Notre configuration embarque 8 Go de DDR4 2400 MHz en single channel (jusqu'à 32 Go) et un SSD M.2 NVMe de chez Western Digital, dont la capacité est de 250 Go ici (jusqu'à 2 To). Le mini PC est équipé de quatre ports USB 3.0, d'un port USB Type-C compatible Thunderbolt 3, un port HDMI pour l'affichage et un RJ45 pour le réseau 1GbE. Le Wi-Fi et le bluetooth 5 sont de la partie grâce à la puce Intel intégrée. On déplore simplement la perte de place dans le fond du châssis du Kubb, qui interdit l'utilisation du connecteur SATA interne et donc d'ajouter un SSD de stockage par exemple.

Tout cela a donc un prix. Si l'offre de base à 795 € ne semble pas excessive par rapport à un NUC de dernière génération, il convient de se dire qu'il s'agit d'un mini PC équipé d'un i3, 8 Go de mémoire et d'un SSD de 250 Go dans un boîtier Graphite avec une distribution Linux Mint. Notre version chromée est affichée à 1315 €, tandis que la version la plus puissante du PC est affichée 1795 €. Les minis PC font partie d'une niche, mais les tarifs appliqués ici rendent l'appareil encore plus exclusif. Toutefois, les pièces sont produites en petite quantité, de façon artisanale, le boîtier est en aluminium massif et l'ensemble a quand même une sacrée gueule une fois posé sur un bureau. Si le budget n'est pas un problème et que vous aimez les pièces qui sortent du lot, le Kubb est très certainement le mini PC qu'il vous faut ! Et ce n'est pas le plus cher du catalogue...

A noter également qu'il est fort plaisant, à l'heure où le RGB à tout va n'est quasi plus que le seul vecteur d'innovation esthétique, de voir un pari comme BleuJour perdurer depuis maintenant plus de 5 années, fidèle au concept initial. Une idée de la french touch qui semble bien faire mouche.

 


gskill 40 noctua_40 intel_40.png

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 

 

Vous avez des idées (forcément brillantes) pour rendre les tests de ces mini machines plus pertinents ? Comme toujours, le Comptoir est à votre écoute, aussi faites-nous en part via la page contact ou via les ragots !


sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !