• verdict

Le Carbide 678C paré au décollage [cliquer pour agrandir]Le Carbide 678C vient clairement jouer sur les platebandes des Define R6 et autres modèles du genre. Qu'apporte en plus ce nouveau modèle de chez Corsair ? On fait le point sur ce qui nous a plu ou pas :

 

Design propre, modèle soigné

Il n'y a pas à dire, le Carbide 678C reste un modèle classique, mais son design est particulièrement propre. On retrouve une façade lisse, des arêtes franches et des détails intéressants. La finition blanche le rend beaucoup plus classe encore. La marque place son modèle sur plusieurs fronts. Le premier, celui de la production avec un modèle qui saura être particulièrement agréable a l'usage lors de charges modérées. Il dispose notamment d'éléments permettant de réduire la propagation des nuisances sonores, sur l'avant, le côté droit et le dessus. La plaque de verre épais réduira naturellement le bruit de son côté. La seconde facette de ce modèle est plus fougueuse. En effet, la ventilation composée de trois modèles de 140 mm, peut tourner à 1200 tpm. à ce rythme, le boîtier est capable de générer suffisamment de flux d'air pour refroidir une configuration bien calibrée (le passif est assez contraignant), ce malgré le manque certain d'ouvertures franches. L'air doit ici se frayer un chemin sous la porte avant et en dessous du boîtier si vous laissez le système tel qu'il est livré.

 

La finition sur ce modèle est presque irréprochable. Les matériaux utilisés sont de très bonne qualité, l'ajustement ne souffre d'aucun défaut et le boîtier est solide. On reprochera principalement deux choses au modèle. La première concerne la qualité de ses filtres avec un modèle alvéolé magnétique à placer sur le dessus et deux modèles à larges perforations sur l'avant et le dessous. L'usage sur du long terme nous montre que ce ne sont pas les meilleurs pour éviter l'invasion de poussières dans nos machines. Le second point, nous le reprochons souvent à la marque d'ailleurs, c'est de ne pas sceller ses protections de passages de câbles. Il est assez énervant de devoir toujours les remettre en place une fois le câblage passé. Nous manquons aussi de place derrière le plateau, notamment pour le rangement des câbles. Il y en a beaucoup de base et l'ajout d'un gros câble ATX et d'un EPS-12V suffit à devoir appuyer sur le panneau pour le refermer. Pour le reste rien à redire, le boîtier est bien fait.

 

Bon équipement, sans plus

Le modèle arrive avec un bundle restreint au strict nécessaire pour le montage (visserie et serres câbles). En revanche, il possède un système de refroidissement suffisant d'origine (à condition de modifier le positionnement des ventilateurs) et de la place pour renforcer cela si le besoin s'en fait sentir. Tous les emplacements de ventilation sont compatibles watercooling, avec du 280/360 mm sur l'avant, 360/420 mm sur le dessus et 120/140 mm à l'arrière. Nous avons parlé des filtres plus haut. La marque livre une plaque antibruit à placer sur le dessus, que nous conseillons de garder à portée de main, notamment si vous chargez souvent votre PC. On trouve ensuite pas mal d'espace de stockage dans ce modèle. Il arrive en plus avec une baie 5.25" qui a tendance à se faire très rare de nos jours. Vous disposerez de pas moins de six emplacements pour vos disques durs dans le Carbide 678C. Chaque support est amovible et il permet d'y installer deux modèles de 2.5" si vous préférez ce format. Nous préférons d'ailleurs ces emplacements pour les petites unités, car le support dédié n'est pas franchement pratique, surtout avec plusieurs SSD à installer. Ainsi vous pourrez mettre en place jusqu'à 15 SSD si vous avez suffisamment de câbles pour les alimenter. Nous trouvons dommage que Corsair ne livre pas des caches supplémentaires dans le bundle. En effet, si vous retirez les supports 3.5", leurs emplacements resteront ouverts. Ensuite, la connectique externe se limite au strict nécessaire elle aussi. On abandonne l'USB 2.0 au profit d'un connecteur plus récent sur ce modèle. Vous disposez sur le front panel de deux USB 3.0, un USB Type-C et d'un seul mini-jack audio HD qui servira au micro OU au casque. On apprécie enfin la porte latérale vitrée qui s'ouvre sans avoir à manipuler de contraignantes vis qui se perdent ou encore le concentrateur PWM pour les ventilateurs, qui permet d'ajouter et de gérer trois ventilateurs supplémentaires en plus de ceux déjà présents.

 

Les performances dans tout ça ?
conclusion carbide 678c

Nous avons vu lors de nos tests que le Carbide 678C était particulièrement bruyant à pleine vitesse, mais qu'il savait aussi se faire discret lorsqu'il était peu sollicité. Les trois ventilateurs présents tournent vite à fond (1200 tpm), ce qui génère des nuisances importantes, d'autant qu'ils ont besoin de tirer pour faire passer de l'air frais à l'intérieur. Le traitement antibruit permet de limiter ces nuisances, mais le modèle reste bruyant avec toutes ses ouvertures protégées. Il faudra soigner sa configuration pour éviter aux ventilateurs de devoir souffler fort pour aider au refroidissement du processeur et de la carte graphique.

 

En ce qui concerne les températures justement, nous avons vu qu'elles auront tendance à grimper lorsque le boîtier ne souffle pas fort. Là encore il faudra faire quelques concessions, notamment sur le bruit, si vous voulez garder au frais vos éléments. Le boîtier est assez hermétique sur sa façade et ses côtés, ce qui nécessite une soufflerie puissante pour faire circuler l'air, même avec le dessus ouvert.

 

Un tarif élevé par rapport au concurrent direct

Le Carbide 678C est annoncé à 199,90 € dans cette version blanche vitrée. Le prix est assez élevé pour un modèle de ce genre d'autant que la concurrence se positionne un cran en dessous. La cible toute désignée ici est le Fractal Design Define R6 qui propose un équipement équivalent et un tarif de près de 20 € inférieur dans sa version USB-C TG. Lui, possède deux mini-jacks distincts en façade et quatre ports USB en plus du port USB Type-C. à l'avantage du nouveau Carbide, la finition semble (on dit bien "semble") d'apparence bien meilleure (panneaux plus rigides notamment).

 

comptoir 4starsCette nouvelle référence apporte son petit cachet à la gamme Carbide qui s'était dispersée avec le trop-plein d'audace des modèles SPEC. On retrouve quelque chose de classique, sobre, avec beaucoup de charme dans ce nouveau Carbide 678C. Le modèle conçu pour être discret et permettre autant de travailler que de jouer saura séduire sa clientèle. Le soin apporté à la qualité de fabrication est évident, même si le modèle n'est pas irréprochable dans certains choix faits par la marque. Il dispose d'un espace intéressant permettant d'y installer une configuration musclée, même si la place manque derrière pour l'agencement du câblage. Quelques concessions seront à faire pour ne pas avoir à forcer sur les ouvrants. Le boîtier plutôt fermé nécessite du souffle pour apporter suffisamment d'air aux éléments installés. Il faut veiller à faire les bons choix, surtout si vous partez sur une configuration neuve. En l'état le boîtier est capable de dompter une configuration passive, avec un processeur de 140W. La carte graphique "souffrira" le plus, bien qu'un ventilateur soit directement positionné à l'avant. Du fait d'une vitesse de rotation importante de ses ventilateurs, l'impact est visible sur les nuisances que génère l'ensemble. Le Carbide 678C est nettement audible à pleine vitesse, pour ne pas dire bruyant, surtout lorsque la plaque du dessus est retirée. Une bonne gestion de la régulation est nécessaire pour trouver le bon équilibre. Heureusement, cela est facilité par la présence d'un hub de ventilation qui permet d'appliquer les mêmes courbes à tous les ventilateurs qui y seront connectés. L'équipement reste simple ici. Le boîtier dispose d'un port USB Type-C, mais perd un mini-jack au passage. L'espace de stockage est important, modulable et dispose d'un support 5.25" externe si vous utilisez toujours votre lecteur optique. Quelques points sont à revoir selon nous : le support SSD mal fichu, les caches des passages de câbles qui sautent et l'ajout de caches pour les emplacements 3.5" si on les retire. Pour finir, le prix du boîtier est conséquent. Corsair demande 199,90€ pour son modèle, alors qu'à équipement équivalent on trouve des modèles 20 € moins cher chez les concurrents. Pour conclure, nous accorderons 4 étoiles au Carbide 678C de Corsair. Le modèle est agréable, performant dans sa catégorie, mais les quelques détails qui viennent gâcher l'expérience prennent de l'importance, surtout à 200 € le boîtier.

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !