• verdict

L'Eclipse P35X en pièces, juste pour vous ! [cliquer pour agrandir]C'en est terminé de notre entrevue avec le petit Phanteks P350X. Le dernier passage de la marque dans nos colonnes date de 2016 et cela c'était très bien passé. Qu'en est-il aujourd'hui avec ce modèle du même standing ? Notre réponse détaillée :

 

La qualité, le maître-mot

Phanteks soigne particulièrement ses créations. Le P350X ne souffre d'aucun problème d'assemblage ni de finition. Les matériaux, bien que moins nobles que sur un modèle en alu par exemple, restent de bonne facture. Les plastiques sont agréables, l'acier peu épais n'est pas coupant. La finition est bonne sur ce modèle, il n'y rien à en redire.

 

Le boîtier est bien pensé, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. La partie que renferme le bloc d'alimentation et les disques durs est totalement indépendante ce qui, en plus de permettre de réduire le volume à refroidir, permet de réaliser quelques économies de matériaux, notamment sur le verre trempé. On aime beaucoup le connecteur de façade intégré dans le carénage, moins les tiroirs de disques durs accessibles que par l'avant, mais c'est un détail.

 

L'équipement livré reste assez léger sur ce modèle. Nous devrons nous contenter de deux ports USB 3.0 en façade, deux filtres à poussière et un seul ventilateur qui bridera les capacités du P350X. Fort heureusement, le boîtier reste bien dessiné et possède des matériaux de qualité. La place ne manquera pas non plus pour renforcer le ventilateur présent ou ajouter un gros radiateur de watercooling. L'agencement du câblage et le rangement sont ensuite très faciles à réaliser du fait de l'espace laissé derrière le renfoncement créé pour l'occasion. Quelques bandes de Velcroc sont présentes pour fixer le tout.

 

Conclusion Eclipse P350XDes performances en adéquation

On ne s'attendait pas à de grosses performances du fait de la présence d'un unique ventilateur en façade. Cependant, la compartimentation de l'intérieur sauve la mise du boîtier, qui parvient alors à aller au terme de la première séquence de test de chauffe. Avec un processeur peu gourmand et la ventilation soufflant à fond, le boîtier parvient (tout juste) à maîtriser notre configuration passive. Non sans mal comme nous l'avons vu, puisque les températures sont excessivement hautes à l'issue du test. Il sera nécessaire d'équiper votre P350X d'au moins un ventilateur supplémentaire avant montage.

 

Le bon côté des chaises c'est que le P350X ne fait pas beaucoup de bruit ; pas du tout même. Les relevés montrent un modèle assez discret dans sa configuration d'origine, ce qui est logique avec un seul ventilateur. Il laissera allègrement échapper le bruit que généreront les ventilateurs présents sur vos éléments de configuration. Attention à vos choix alors si vous montez une nouvelle configuration dans ce modèle. Enfin, les supports de stockage sont très bien installés et permettent d'éviter au châssis de vibrer avec vos disques durs vieillissants si vous en installez.

 

Le prix ? Correct si l'on cherche !

Nous l'avons aperçu à près de 90€, mais en cherchant bien vous trouverez le P350X au tarif indiqué par le constructeur. Comptez 73€ pour ce modèle, lorsque les vendeurs ne sont pas gourmands ! Il sera disponible à ce prix chez Cdiscount ou Darty (oui, vous lisez bien) pour les plus intéressés. Bien que la qualité soit au rendez-vous, la position nous semble un poil élevée par rapport à la concurrence. On pense d'emblée au MasterBox Lite 5 qui peut faire mal, avec une conception similaire et surtout quatre ventilateurs livrés d'origine, pour 10€ de moins.

 

comptoir 4starsPhanteks nous propose une fois encore un boîtier bien fait, soigné et au design élaboré sans trop d'excentricité. Le P350X est bien pensé, notamment avec son vaste intérieur compartimenté, capable de faire rentrer une grosse carte mère E-ATX sans problème. Le volume n'oppose aucune réelle contrainte sur les éléments, si ce n'est un ventirad bridé à 160 mm de hauteur. Il y a de quoi se faire plaisir, jusqu'au RGB bien intégré et surtout assez discret pour séduire le plus de monde. L'équipement est réduit au plus simple ici : un seul ventilateur, deux ports USB 3.0, deux filtre à poussière et c'est tout. Nous aurons en façade de quoi gérer les couleurs du boîtier, mais rien de plus. Notez qu'une synchronisation avec votre carte mère est possible, du moment qu'elle embarque un header aRGB (cela concerne les dernières générations surtout). Enfin, les performances sont largement améliorables en ajoutant au moins un second ventilateur dans votre Elcipse. Le bruit généré par le boîtier est assez contenu, mais encore une fois, l'ajout d'un ou plusieurs ventilateurs changera cette variable. Quant au prix de vente, il se place parmi les plus chers du segment. On trouvera sur sa route des modèles aussi bien faits, mais souvent mieux équipés en ventilation. Reste le coup de coeur, si vous aimez le design, rien ne vous retiendra. Comptez alors 70€ environ pour acquérir ce modèle très séduisant. À l'issue de notre test, nous attribuons quatre de nos étoiles au Phanteks Eclipse P350X, qui mériterait un autre traitement au niveau de l'aération pour vraiment s'imposer !

 


corsair 40 noctua_40 intel_40.png Seasonic asus_40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Les 2 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !