• Performances en refroidissement

Nous voilà à un moment primordial dans le test d'un boîtier : sa capacité à dissiper correctement la chaleur de nos chers composants. Nous allons pour cela mettre à rude épreuve la ventilation du Silencio puisque nous utiliserons un CPU de 80W  surmonté d'un Scythe Mugen II sans ventilateur, tandis que la carte graphique de 80W également verra la vitesse des deux ventilateurs du Scythe Musashi qui l'équipent descendre à un inquiétant 250tpm. Nous lancerons alors un test OCCT mode « alimentation » (GPU + CPU) afin de faire chauffer tout ce petit monde.

 

La ventilation du boîtier se doit dans ces conditions d'aider toute la configuration pour éviter la surchauffe, voici les résultats que nous avons obtenus avec le CM Silencio 550 (ventilation au minimum puis au maximum). Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est à dire en écart par rapport à la température ambiante. Enfin, nous comparons les résultats obtenus avec ceux des précédents modèles testés. Notez qu'en l'absence de potentiomètre sur certains,  nous avons effectué nos relevés en forçant la régulation en 5V puis en 12V :

silencio_550_5.png

Nous voici dans un cas de figure intéressant: l'absence d'aération complémentaire sur le dessus ou le côté, et l'utilisation de deux ventilateurs de 120mm basse vitesse pèsent lourd sur les résultats. Il convient, avant de crier au scandale, de rappeler que les éléments à rafraichir sont en mode passif (CPU), ou presque (GPU). L'intérêt de notre protocole est ici bien mis en évidence, pour ceux qui avaient du mal à le comprendre.

 

Nous commençons par les résultats obtenus avec la ventilation de boitier fonctionnant normalement (12V). La température CPU reste sous un seuil critique, atteignant tout de même 73°C au plus fort de la charge (Delta T = 50). Le GPU quant à lui profite encore des 800 tours du ventilateur avant qui lui permettent de ne pas dépasser les 64°C en charge, ce qui reste dans la moyenne de ce que font les autres modèles testés, exception faite du LanBoy Air qui reste un maitre en la matière. Carte mère et disque dur système souffrent pour leur part du manque de souffle de la ventilation, restant cependant dans des propensions acceptables.

 

En 5V les choses se Corse-nt (toute publicité pour une île française s'étant glissée ici serait fortuite !), comme nous le pressentions. Les ventilateurs étant à l'agonie, le flux d'air ne permet plus de rafraichir convenablement les composants. Le processeur atteint rapidement la température critique de 90°C et se met en sécurité. La carte graphique grimpe à 76°C et les autres éléments souffrent aussi, dans une moindre mesure, du manque d'air frais, voire d'air tout court. Nous rappelons une nouvelle fois que la ventilation du Silencio n'est pas faite pour fonctionner dans ces conditions et que nous avons forcé l'alimentation des ventilateurs en 5V.

 

• Quid de l'utilisation d'un ventilateur de 140mm?

Poussons le bouchon un peu plus loin Maurice. Le CM Silencio 550 permet d'installer un ventilateur de 140mm en lieu et place du modèle de 120 livré. Notez que les deux emplacements avant sont munis d'entraxe pour 140, mais qu'il n'est possible d'installer qu'un seul élément. Nous remplaçons donc le modèle livré par un Thermalright TY140 placé en aspiration.

Nous procèderons au relevé des nuisances sonores dans un premier temps, puis nous relèverons les températures par la suite, comme indiqué dans le protocole de base. Nous réaliserons cependant une mesure supplémentaire avec le ventilateur de 140mm alimenté en 12V (1300tpm) afin de mesurer les répercussions sur les nuisances sonores et le refroidissement.

 

On commence donc par le relevé des nuisances sonores :

 

silencio_550_6.png

Première remarque, équipé d’un 140 à l’avant, le Silencio 550 fait plus de bruit. Tout est relatif, puisque nous restons dans une limite acceptable en 9V (sous la barre des 40 dBA qui représente le seuil dit audible). Ici le TY-140 tourne à près e 1000 tpm, ceci expliquant cela.

Alimenté en 12V, le ventilateur Thermalright fait exploser le compteur. On dépasse allègrement les 45 dBA sur l’avant, 44 sur chacun des côté et seule la mesure sur le dessus reste à un niveau acceptable (41,4). À pleine vitesse, 1300 tpm, le couple Silencio + TY-140 n’a plus grand intérêt.

En 5v, on retrouve plus ou moins les mêmes résultats qu’avec la ventilation d’origine, ce qui nous laisse penser que les températures ne seront pas meilleures dans cette configuration.

 

Qu'en est-il du côté des températures ?

 

silencio_550_7.png

Comme vous le constatez, un ventilateur de 140 sous alimenté n’apporte pas grand-chose ici. Le CPU se retrouve dans la même situation d’urgence qu’avec le 120, ce qui démontre une certaine faiblesse dans ce domaine. Le GPU ne profitera pas non plus de l’augmentation de diamètre ici. Il faudra alors veiller à ne pas encombrer les entrées d’air et à bien entretenir votre boitier si vous ne voulez pas voir mourir vos composants prématurément.

En 9v, disque dur et carte mère profitent un peu plus du flux d’air, et du côté du CPU on fait mieux qu’avec les deux ventilateurs de 120. Bizarrement le GPU chauffe un peu plus dans ce cas de figure. Nous précisons que les tests sont effectués avec la cage de HDD dans le sens de la largeur.

 

Une fois alimenté en 12v, le TY-140 libère toute sa fougue. Notre disque système profite alors pleinement des 1300 tpm du ventilateur. La carte mère et le GPU ne sont pas plus ménagés que ça puisque les températures obtenues ici sont les mêmes qu’avec le 120mm. Le CPU quant à lui profite de l’apport supplémentaire d’air, ce qui lui permet de ne pas dépasser la barre des 70° au plus fort de la charge. Ce dernier cas de figure déséquilibre complètement le flux d’air dans le boitier, ce qui explique sans doute les températures relevées sur le GPU et la carte mère. Il aurait été intéressant de voir un emplacement de 140mm sur l’arrière afin de pouvoir rééquilibrer la ventilation. Une autre difficulté se présente, celle de l’encrassement des entrées d’air qui risque de poser problème sur le long terme.



Les 42 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !