Il y a quelques jours, on apprenait que la dernière grosse rustine de Microsoft plantait avec des SSD de chez Intel. Quand vous voulez mettre à jour automatiquement, l'utilitaire d'installation reconnait votre SSD, et la mise à jour ne se fait pas avec les SSD incriminés. Pour tous les autres, pas de problème elle se passe bien. Les symptômes d'une installation foirée sont un crash du système et un reboot sur l'UEFI.

 

Le seul hic, c'est qu'on ne connaissait pas les séries touchées, mais ça c'était avant. En effet, les séries SSD600 et SSD Pro 6000p sont les unités touchées par l'interdiction. Microsoft planche sur le problème, et n'a pour l'instant pas trouvé de parade efficace. Mais Intel est hors de cause dans l'affaire, voilà la raison pour laquelle Microsoft travaille seul pour résoudre la chose. Une fois résolvationnée, les propriétaires de ces SSD pourront faire la mise à jour. (Source MS via Guru3D)

 

intel p600

 C'est timidement, et après quelques jours, que Microsoft a consenti à livrer les noms des SSD Intel pour lesquels la mise à jour d'avril W10 est interdite 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 16 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !