Valve l’avait déjà annoncé : en partenariat avec AMD, les firmes étaient prêtes à mettre les mains salement dans le code afin d’optimiser l’OS manchot — enfin, le noyau manchot — pour le matériel rouge. Et par « matériel », il faut bien comprendre « Steam Deck », la bonne volonté de la firme à l’origine de Steam n’étant évidemment pas désintéressée.

 

Hé bien, il semblerait que le boulot ait été convenablement réalisé, puisque le module amd-pstate, apportant le support optimisé AMD des P-State étant en bonne voie pour s’intégrer à la future mouture 5.17 du noyau Tux. Pour rappel, ces états régissent les niveaux de performances du CPU, chargés de discriminer entre les modes plutôt passifs — réduisant usuellement la fréquence autour du GHz — aux modes davantage actifs couvrant jusqu’à la fréquence de base. Attention à la confusion, il n’est point question de boost (overclocking automatique sous contrainte de limite de puissance thermique) mais plutôt de downclocking en fonction de la charge plus ou moins légère affectée à chacun des cœurs.

 

Si la nouvelle est plutôt positive pour les utilisateurs, elle est également criante des défauts actuels de l’OS libre : supporter activement une technologie d’une vingtaine d’années, voilà qui aurait pu être effectué bien plus tôt, et qui en dit long sur l’importance du développement pour un Linux desktop ou laptop chez les fabricants. Officiellement, le développement de amd-pstate est essentiellement motivé par le CPPC (Collaborative Processor Performance Controls), une technologie reposant sur l’interface ACPI depuis Zen2. Certes, mais, de son côté, le concurrent Intel propose un intel-pstate spécialisé depuis... 2009. Gageons que cela bouge avec la console mobile de Valve, et que son retard n’était pas, in fine, également dû à des mises au point logicielles. Rendez-vous vers mars pour une intégration du bousin dans Linux 5.17 ! (Source : Phoronix)

 

linux


Un poil avant ?

#OnYCroit : la fin de la pénurie de GPU pour mi-2022

Un peu plus tard ...

L'E3 2022 lui aussi en dématérialisé

Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !