Si vous avez été nombreux à parcourir notre dossier indiquant la marche à suivre pour lancer ses jeux Windows sous Linux, ce tutoriel contenait un gros point noir : sa distribution. En effet, nous avons opté pour Linux Mint du fait de son accessibilité, cependant la version 19.3 qui faisait office pendant le confinement se basait sur Ubuntu 18.04, soit plus de 2 ans d’ancienneté. Dans le domaine, cela fait beaucoup !

 

Fort heureusement, la mouture 20, prénommée Ulyana, est sortie fin juin, et se base sur la dernière release d’Ubuntu, a. k. a. 20.04. Vous avez peut-être remarqué une icône dans la zone de notification (en bas à droite) vous indiquant qu’une mise à jour est disponible, et vous re-route sur.... un tutoriel en anglais : pas du plus ergonomique. Cependant, après des nuits de tests et de rédaction, le comptoir s’est attelé à la tâche du test, et s’est une nouvelle fois plié en 4, que disons-nous, en 32, au moins, pour vous offrir un tutoriel francophone d’installation détaillée, compatible avec votre installation de Steam/Lutris personnalisée.

 

Youpi, une mise à jour ! [cliquer pour agrandir]

Tout commence ici... mais, en fait, pas tant que ça !

 

Pour commencer, il faut désactiver les sources logicielles externes, sans quoi Mint pourrait nous embêter avec des potentiels soucis de compatibilité. Dans notre cas, Lutris avait été installé en ajoutant un nouveau dépôt (PPA, si cela vous parle plus), qu’il faudra temporairement désactiver.

Pour cela, rendez-vous dans le Gestionnaire de Mise à jour, cliquez sur la case « source de logiciels ».

 

Par où, les sources ? [cliquer pour agrandir]

Pensez aussi à réaliser au préalable toutes les mises à jour possibles !

 

Une nouvelle fenêtre s’ouvre, dans laquelle un menu, à gauche, propose l’onglet « PPA ». Vous pouvez vous y rendre, et décocher tout ce qui y figurait.

 

Pour mettre à jour, retirez les sources étranges [cliquer pour agrandir]

 

Une fois cette étape effectuée, passons à la mise à jour en tant que telle. Mint propose un outil dédié, mintupgrade mais celui-ci est en ligne de commande. Néanmoins, son utilisation est plus que simplifiée et ne nécessite que trois étapes : installer l’utilitaire, tester les conséquences de la mise à jour, puis l’installer une bonne fois pour toutes.

 

Très bien, tout cela, mais comment se procurer ce machin ? Direction la ligne de commande, et, hop :

 

sudo apt install mintupgrade

 

Cassons-la ensemble mieux comprendre son utilité :

  • sudo : mot magique déjà vu lors de la mise en place du mot de passe root.
  • apt : commande servant à la gestion des paquets. Pour mettre à jour, installer, désinstaller des bibliothèques, des packs de polices, des logiciels, ou n’importe quoi qui vient se greffer au système, ce sera apt (Advanced Package Tool) qui tournera en arrière plan, même si vous ne le voyez pas directement.
  • install : ordre donné à apt, ici, installer un paquet
  • mintupgrade : noms du paquet à installer, ici l’utilitaire de mise à jour

 

Rentrez votre mot de passe utilisateur, l’installation doit se terminer rapidement sans erreur. Par la suite, lancez l’outil en mode « test », et validez avec « y », et rentrez votre mot de passe lorsque le script vous le demande.

 

mintupgrade check

 

Ni une, ni deux, votre terminal crache du feu (et de longues lignes de texte). Si vous êtes interrompu par un message indiquant que l’opération échoue pour cause d’absence de sauvegarde Timeshift, vous pouvez lancer l’utilitaire et en créer une, sans pour autant sélectionner de fréquence de déclenchement.

 

Une méthode de sauvegarde.. particulière [cliquer pour agrandir]

Dans ce cas, n’espérez pas retrouver votre système intact en cas de souci !

 

Vous pouvez également être avertis à propos de lutris, mais cela ne sera pas problématique : contentez-vous d’acquiescer avec un « y ».

 

Checking your APT packages...

    – lutris

    The packages above are not from the official repositories. If you experience issues, or for a safe upgrade, do not continue, remove them with 'Software Sources -> Maintenance -> Remove Foreign Packages' and re-run the upgrade.

    Do you want to continue? [y/n]:

 

L’utilitaire vous demande ensuite de faire très attention à ce qui se passera, notamment le paquet supprimé. Pressez « Entrer », et la simulation continue. L’exécution se termine normalement avec succès :

 

    + Command 'check' completed successfully

+ Restoring your backed up APT sources...

 

Lancez ensuite le téléchargement réel des paquets avec :

 

mintupgrade download

 

Bis repetita, le terminal vous redemande votre accord pour la mise à jour. Ici également, taper « y » pour accepter les changements, et « y » pour confirmer que oui, vous voulez conserver lutris. L’opération se termine par l’affichage suivant :

 

  + Command 'download' completed successfully

  + Restoring your backed up APT sources...

 

Maintenant, lancez la mise à jour en tant que telle (encore une fois, validez avec « y » : nous ne sommes jamais trop prudents avec le manchot !) :

 

mintupgrade update

 

Il est possible que la mise à jour de certains logiciels vous demande d’intervenir, par exemple pour cette libpam0g. Rien de bien fou (il s’agit de stopper temporairement certaines fonctionnalités, qui ne reviendront qu’à la fin du processus), mais la fenêtre austère a de quoi rebuter. Sélectionnez , et tout devrait continuer.

 

MER IL ET FOU CET INSTALEUR ? [cliquer pour agrandir]

 

Durant l’installation, votre mot de passe vous sera demandé, possiblement plusieurs fois. Pas de panique, c’est tout à fait normal. L’opération se termine par un sympathique message :

 

  + The upgrade is finished. Reboot the computer with "sudo reboot" when ready..

 

Hourra, un redémarrage, et le système est prêt. Si l’opération ne se termine pas avec succès, pas de panique : vous pouvez soit ragoter avec votre message d’erreur ; nous mettrons à jour ce tutoriel en conséquence, soit effacer complètement votre disque, et retourner à la case « installation à partir de rien » en utilisant cette fois-ci notre tutoriel mis à jour. La dernière solution est certes extrême, mais est malheureusement trop souvent la plus efficace dans ce genre de situation, particulièrement si vous avez trifouillé les rouages internes du système auparavant !

 

Et on remet les sources ! [cliquer pour agrandir]

Nooon, noooon, rien n’a changééééé !

 

Il faut ensuite réactiver le PPA par l’opération inverse du début de ce tutoriel (notez que le PPA contenant Source, vous est inutile, à moins de vouloir compiler vous-même Lutris) puis réinstallez le sacro-saint lanceur avec la commande sudo apt install lutris, juste au cas où.

 

Et toc, vous voilà avec la dernière version de Linux Mint : félicitations, il ne vous reste plus qu’à installer vos titres préférés (ou même réutiliser l’installation précédente, en théorie tout aussi valide) ! Pour un rappel des changements apportés, c’est par ici, et pour le tutoriel d’installation (si jamais tout est cassé), c’est par là.

 

header linux gaming

 Passer enfin à une distribution récente : voilà une bonne idée pour des jeux en constante évolution ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 35 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !