Voilà une information que l'on n'attendait pas, comme quoi le monde du hardware est en constant bouleversement. Intel, qui jusqu'ici ne semblait pas spécialement disposé à se lancer dans le GPGPU vient de faire volte-face. Le fondeur vient en effet d'annoncer en cette fin de semaine que le Clarkdale, qui pour rappel embarque en son sein un CPU gravé en 32nm mais également un GPU (appelé IGP) gravé lui en 45nm, supportera le GPGPU. Une annonce tardive qui témoigne du revirement de situation, car ce n'était initialement bel et bien pas au programme d'Intel. Ainsi à la sortie du Clarkdale celui-ci ne sera pas d'origine compatible, et il faudra attendre l'arrivée d'un pilote spécifique.

 

Pourquoi changer d'avis à un mois seulement du lancement prévu des nouveaux CPUs de la marque ? Il semblerait qu'Intel ait senti que le vent tournait, et que l'usage du GPU en complément du CPU pour certaines tâches devient de plus en plus un argument de vente et d'amélioration des performances. Le géant de Santa Clara a d'ailleurs bien appuyé sur un point lors de son annonce : l'encodage vidéo, qui, il est vrai, a montré de sérieux gains de performances depuis qu'AMD et Nvidia ont permis l'usage de leurs cartes pour assister des CPU en mal de puissance.

 

Il restera une question fondamentale à laquelle seuls les premiers tests pourront répondre : savoir ce qu'un "faible" IGP de Clarkdale pourra réellement apporter comme gain en GPGPU... (Source X-bit labs)

 

corei3_sans_ihs_tweaktown.jpg

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 7 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !