COMPTOIR

Les titres se suivent et se ressemblent. En juillet dernier, on spéculait sur le fait qu'Intel et Apple étaient partis pour être les premiers sur le N3 de TSMC - ce qui devrait bien être le cas considérant les derniers développements chez l'un et chez l'autre -, cette fois-ci, on remet ça, mais pour le fameux N2 du fondeur taiwanais ! « Fameux » parce qu'il marquera le début de l'usage des transistors GAAFET chez TSMC et qu'il n'est pas attendu sur le marché avant 2026, alors que Samsung et Intel lui-même auront en principe tous deux déjà bien gagné de l'expérience avec le nouveau type de transistor, avec son début prévu en 2023 et 2024, respectivement. Eh oui, pour le coup, TSMC serait en retard...

À ce stade, TSMC n'a toujours pas dit ce qu'il faut vraiment espérer de ce N2 comme avancées en matière de consommation, de puissance et de densité par rapport aux N3. Que les négociations puissent prochainement commencer pour la réservation des futures capacités de production n'a rien de surprenant, surtout que la dernière tendance est au prébooking avec gros chèque à l'appui, et qu'Apple et Intel soient attendus en tête de liste ne l'est pas tellement non plus. 

 

Apple est depuis longtemps le plus gros contributeur au chiffre d'affaires de TSMC, ce qui lui confère forcément un certain nombre de privilèges. Nul doute que le constructeur américain s'en servira pour ses SoC maison, sans que l'on sache évidemment déjà lesquels. Quant à Intel, on sait aujourd'hui très bien que le fondeur américain veut avoir d'autant plus lourdement recours aux services de TSMC à l'avenir pour la production de GPU et autres portions de ses SoC, et vu les volumes brassés par Intel, celui-ci pourrait sans mal devenir l'un des clients principaux de TSMC au fil des prochaines années. Plus spécifiquement, certains pensent qu'Intel aura recours au N2 pour la « tuile » graphique de la génération Lunar Lake (tandis que le reste du CPU sera fabriqué avec le 18A d'Intel), et ce dès le début de la production de risque chez TSMC fin 2024, suivant l'installation des machines de production dans l'expansion de la Fab 20 devant a priori débuter vers la fin de cette année. Ainsi, en tant que « cobayes » volontaires, Intel et Apple joueraient un rôle très important dans cette phase critique. 

 

intel investor day 2022 [cliquer pour agrandir]

 

Naturellement, les autres acteurs ne sont normalement pas en reste. AMD, Broadcom, NVIDIA et MediaTek ont déjà tous formellement confirmé qu'ils utiliseront plusieurs des déclinaisons du N5 de TSMC (N5, N5P, N4, N4P et N4X) et selon Digitimes, toutes ces compagnies auraient d'ores et déjà commencé les négociations autour des allocations des capacités de production pour la génération N3, devant faire ses débuts vers fin 2023 ou en 2024. Il est donc parfaitement censé d'imaginer qu'ils adopteront eux aussi le N2 de TSMC - bien que potentiellement bien après Intel et Apple - et ne tarderont donc pas trop non plus à lancer les négociations à ce sujet. Bien entendu, tout ceci n'est encore guère plus que de la spéculation plus ou moins informée, d'ici là, beaucoup de choses peuvent encore se passer et changer... (Source)

Un poil avant ?

Et si Ubisoft était le prochain gros du jeu vidéo à se faire racheter ?

Un peu plus tard ...

Quid du support PCIe de la prochaine génération de GPU NVIDIA ?

Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !