Personne ne niera que ce fut une très belle prouesse pour AMD d'avoir été sélectionné par NVIDIA il y a deux ans pour équiper en EPYC 7742 - 64 cœurs et 128 threads - ses systèmes DGX A100 et un vrai camouflet pour Intel, mais NVIDIA, comme tout autre utilisateur finalement, choisi bien évidemment avant tout son matériel en fonction des performances et de ce qui se fait de mieux à l'instant T. Eh bien, cette aventure d'AMD au sein de la machinerie DGX de NVIDIA aura donc duré le temps d'une seule génération, puisqu'on sait maintenant que le caméléon a jugé que les EPYC existants à base de Zen 3 n'étaient désormais plus à la hauteur pour sa nouvelle génération DGX H100 avec la grosse puce H100 issue de l'architecture Hopper et c'est donc Sapphire Rapids qui a été sélectionné pour compléter le système ! Jensen Huang nous explique pourquoi : 

 

We have great partnerships with Intel and AMD. For the Hopper generation, I've selected Sapphire Rapids to be the CPU for NVIDIA Hopper, and Sapphire Rapids has excellent single threaded performance and we're qualifying it for hyperscalers all over the world, we're qualifying for data centers all over the world, we're qualifying for our own server, our own DGX, we're qualifying for our own supercomputers." - Jensen Huang, PDG de NVIDIA. 

 

La réponse est a priori courte : les performances en monothread de Sapphire Rapids seraient tout simplement meilleures que celles des EPYC existants. On a envie de dire, encore heureux pour cette architecture longtemps retardée et qui fut assez emblématique du chemin de croix d'Intel sur ce marché en particulier, alors que le fondeur n'y avait rien offert de neuf depuis très longtemps, un boulevard grand ouvert qu'AMD ne s'est pas fait prier d'exploiter ces dernières années et ses efforts ont clairement payés ! 

Le nouveau DGX H100 devrait être disponible d'ici la fin de 2022, tandis que les Xeon Sapphire Rapids - officialisés en août dernier dont les premiers échantillons ont déjà été distribués - devraient finalement être disponibles dès le 3e trimestre de cette année. Le fait que la disponibilité des EPYC Genoa - qui seront les vrais concurrents des Xeon Sapphire Rapids - est encore un peu floue a peut-être aussi en partie motivé ce choix de la part de NVIDIA, de même que le fait que leur production et introduction sont planifiées simultanément pour la fin de l'année, soit potentiellement un peu trop tardivement pour une compatibilité avec les plans de NVIDIA. 

 

Ceci dit, le retour d'Intel au sein des systèmes DGX de NVIDIA pourrait aussi être de courte durée. N'oublions pas que NVIDIA planifie aussi un DGX basé sur son propre CPU Grace basé sur l'architecture Arm et que le constructeur estime la bande passante mémoire des CPU x86 actuels comme insuffisante pour faire du calcul IA avec ses GPU. Une version spéciale d'un DGX mélangeant Hopper et Grace débarquera aussi un peu plus tard en 2023. Bref, il semble très probable qu'à terme AMD et Intel seront de moins en moins amenés à équiper les propres machines de NVIDIA. (Source : Seeking Alpha, via Computerbase)

 

nvidia dgx h100

Fini les spéculations, on sait maintenant ce qu'il y aura là dedans.


Un poil avant ?

Les câbles HDMI 2.1 vont pouvoir pomper plus et donc s'allonger

Un peu plus tard ...

Même pas encore testé que déjà ouvert comme un livre !

 Jensen Huang a parlé, Sapphire Rapids d'Intel est plus rapide ! Retour aux origines, pour l'instant...  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !