Avec son Intel Architecture Day 2021, la firme de Pal Gelsinger espère bien mettre l’eau à la bouche de toute sa clientèle, professionnels compris. C’est ainsi que, après un Alder Lake et des puces Xe toutes droites sorties du segment grand public vient le tour de la causette des Xeons sauce Sapphire Rapids. Bien que la majorité des informations techniques de cette génération ait déjà été mentionnée dans des précédentes fuites, la parole de la firme demeure toujours plus rassurante, particulièrement au niveau des aux attentes à avoir pour cette génération.

 

intel arch day2021 logo

 

Alors que les CPU grand public passent en design hétérogène afin d’allier efficience énergétique et performance, les Xeon restent cantonnés à la haute performance épicétout. Point de E-core donc pour cette génération, mais un assemblage de 4 die identiques deux à deux — qui n’est, du coup, pas sans rappeler les deux premières générations de processeurs EPYC — reliés par la glue magique EMIB dans sa version avec un pitch de 55 microns.

 

Sapphire Rapids : un concentré de technologie [cliquer pour agrandir]

 

Microarchitecturalement, ces Sapphire Rapids ne sont que relativement nouveaux, puisque les cœurs embarqués ne sont ni plus ni moins que des P-cores dont les brides ont été retirées : AVX-512 et AMX sont cette fois-ci bien présents et activés, permettant pour le premier de réaliser des opérations vectorielles sur 512 bits et, pour le second, de tripatouiller des matrices dans la limite de tiles  de 1 kio. Rajoutez la crème qui fait des émules sur le segment grand public, à savoir DDR5 et PCIe 5.0 ; un L2 plus important que chez les particuliers, et vous obtenez l’assurance d’un placement juteux. Enfin, Sapphire Rapids sera parmi la nouvelle vague de produits cherchant à faire bon usage de la HBM, un type de mémoire plus rapide, moins énergivore, mais plus coûteuse grâce à un empilement 2,5 D. Cette dernière sera présentée, au choix, soit comme un nouveau niveau de cache, type L4, transparente aux yeux des développeurs, soit comme une région mémoire supplémentaire et adressable, mais pour laquelle les coûts d’accès sont modifiés par rapport à la mémoire standard en DDR5.

 

Une génération qui ne manquera pas de mémoire ! [cliquer pour agrandir]

 

Pour autant, Intel conserve encore une grande part d’ombre sur sa future gamme : il n’est nulle part fait mention ni du nombre de cœurs maximum, ni de la quantité de L3 total (seulement donnée pour dépasser les 100 Mio sur cette génération-là) bien que les bleus communiquent sur la possibilité de réaliser des configurations rassemblant jusque 8 processeurs sous un même capot grâce à 4 liens Intel UPI opérants chacun à 16 GT/seconde sur 14 lignes. Une caractéristique pratique pour les datacenters, mais qui ne fera pas basculer les consommateurs peu fortunés, avides de benchmarks et de résultats en situation réelle. Affaire à suivre, et à compléter lors des lancements officiels des produits !

 


Un poil avant ?

Les Arc Alchemist d'Intel se brancheront-elles avec du DisplayPort 2.0 ?

Un peu plus tard ...

Entre deux news Intel Arch' Day 2021, une fuite de documents confidentiels chez GIGABYTE avec des infos sur l'AM5 d'AMD

 Après un Alder Lake dont les gros cœurs sont légèrement bridés pour être compatible avec les petits, voilà que le segment pro rend à Golden Cove ses lettres de noblesses complètes 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !