Alder Lake-S est imminent et le monde s'y prépare. Intel a donc récemment aussi partagé son guide pour les développeurs avec sa 12e génération Core et c'est dans celui-ci qu'a été trouvé un petit passage assez intéressant, mais potentiellement également inquiétant pour certains. En effet, on peut comprendre de ce passage qu'Alder Lake pourrait ne pas faire bon ménage out-of-the-box avec certains DRM des jeux vidéo. Le guide fourni par Intel mentionne spécifiquement Denuvo, mais aussi les principaux fournisseurs de DRM, et ceux-ci et leurs partenaires devront s'assurer de la compatibilité de leurs solutions avec la conception hybride inédite qu'auront certains des nouveaux CPU mainstream d'Intel - des modèles traditionnels existeront en principe aussi dans la gamme. Autrement dit, tous les Alder Lake ne seraient donc pas plug-and-play et demanderont un travail spécifique des créateurs de DRM, qui devront fournir des mises à jour, de préférence rapidement.

 

Are there any potential compatibility issues with Data Relationship Management (DRM) middleware?

If your existing or upcoming game uses a DRM middleware, you might want to contact the middleware provider and confirm that it supports hybrid architectures in general, and the upcoming Intel ADL platform in particular. Due to the nature of modern DRM algorithms, it might use CPU detection, and should be aware of the upcoming hybrid platforms. Intel is working with leading DRM providers such as Denuvo* to make sure their solutions support new platforms."

 

Presque tous les jeux modernes sont aujourd'hui livrés avec l'une ou l'autre forme de protection, parfois même plusieurs, dans l'objectif naturellement d'empêcher le piratage au moins pendant les premières semaines de la commercialisation, lors desquelles s'effectue habituellement le gros des ventes. On peut se douter que cette compatibilité avec les CPU hybrides Alder Lake ne devrait toutefois pas trop poser de problèmes avec les jeux très récents, il est même plus que probable que des mises à jour seront disponibles le jour même du lancement de la gamme, particulièrement pour les jeux qui serviront à tester les performances ludiques d'Alder Lake-S. Tiens, serait-ce d'ailleurs une des raisons pour lesquelles il y a eu si peu de fuites d'Alder Lake-S en gaming jusqu'à présent ?

 

Par contre, la question peut se poser par rapport aux jeux plus anciens ne faisant peut-être plus l'objet d'un support régulier quelconque depuis plusieurs années. Certes, les DRM finissent parfois par être retirés d'un jeu après un certain temps, mais ce n'est certainement pas le cas avec tous les titres. Sinon, des alternatives sans DRM existent parfois aussi chez GOG, par exemple. Mais si ni l'un ni l'autre n'est une option et que le DRM de votre jeu préféré un peu ancien l'empêche effectivement de tourner avec votre nouveau CPU Alder Lake, il faut avouer que ce serait bien embêtant... À moins peut-être qu'une autre solution de secours émerge entre-temps. Bon, et le cas échéant où ces problèmes sont avérés, qui faudra-t-il blâmer ? Les DRM, qui mènent (brièvement) la vie dure aux pirates, mais souvent aussi aux joueurs ? Ou plutôt la nouvelle architecture d'Intel ? (Source)

 

alder lake package vdcz


Un poil avant ?

Alors, quelle machine pour se faire traire encore un peu par Rockstar avec son remaster GTA : The Trilogy ?

Un peu plus tard ...

Interplay mets les pieds dans Linux, et met à jour ses titres pour Proton

 L'architecture hybride d'Alder Lake oblige à une mise à jour des DRM pour leur compatibilité. Un problème pour les anciens jeux ?  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 16 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !