Ryzen souffle sa 5e bougie (déjà !) et c'est avec une présentation vidéo spéciale qu'AMD a marqué l'événement, avec la collaboration de John Taylor (grand chef du marketing) et Robert Hallock (le chef du marketing technique) ! Voici ce qu'il faut avant tout retenir de ces 14 minutes et 33 secondes de blabla entre deux Bob. 

 

amd 5 years of ryzen

 

Tout d'abord, AMD a confirmé que ses prochains Ryzen vont arriver pendant le premier trimestre de 2022 (avec une présentation au CES 2022, peut-être ?). Cela veut donc dire qu'il n'y aura eu aucune nouvelle génération Ryzen en 2021. Il s'agira toujours de Zen 3 sous le capot, mais cette fois-ci associé avec le fameux nouveau 3D-V Cache de 64 Mo, dont nous avons dejà pas mal entendu parler ces derniers temps et qui avait apparemment été planifié dès le début avec Zen 3 ! Avec celui-ci, AMD assure qu'il sera possible d'obtenir un gain de performance compris entre 4 et 25 %, avec une moyenne de 15 % - une fourchette bien large qui sous-entend que ça variera évidemment beaucoup entre chaque titre. Néanmoins, on ne peut nier que c'est prometteur vu les résultats obtenus sans aucun vrai changement architectural ! L'entreprise n'a pas vraiment précisé si ce refresh reprendra la nomenclature des Ryzen 5000 et s'il fonctionnera sur les mêmes plateformes AM4 avec DDR4 et PCIe 4.0, mais l'inverse semble assez improbable. Dans tous les cas, ce sera le clap de fin pour le socket AM4 et potentiellement une sortie en beauté.

 

Les deux intervenants ont aussi confirmé l'arrivée de la prochaine vraie génération Ryzen en 2022, sans avoir exactement dit à quel moment, mais ça se fera sans doute vers la fin de l'année, le temps de nous laisser digérer l'intermédiaire Zen 3 + 3D-V Cache. C'est bien évidemment de Zen 4 et de son nouveau socket AM5 qu’il est ici question, une génération avec laquelle AMD espère fortement booster l'IPC de ses processeurs. Elle apportera aussi le PCIe 5.0 et la DDR5, et mettra donc l'offre des rouges à niveau avec celle des bleus, sans que l'on sache toutefois si cette compatibilité sera déjà bien de mise avec Zen 4, ou plus tard avec Zen 5.

Et au cas où vous vous posiez déjà la question, sachez qu'AMD assure que la rétrocompatibilité des ventirads AM4 avec la fixation du futur socket AM5 sera de mise, et ce sans adaptateur ou un kit de mise à jour pour votre système de fixation AM4 actuel. Voilà qui est plutôt une bonne nouvelle, même si surprenante compte tenu du profil a priori bien différent de ce futur socket LGA d'AMD. Tant mieux.

 

Bref, plein de bonnes choses au menu, bien qu'encore assez peu concrètes pour l'instant, au moins ça bouge et le programme de 2022 se précise petit à petit. Il est très évident que le timing de cette vidéo et son contenu n'ont pas été choisis par hasard non plus, à deux semaines seulement du lancement d'Alder Lake. Rappel, les premiers Ryzen avaient été lancés le 2 mars 2017, l'anniversaire arrive donc un peu tôt, comme par hasard ! On sent bien qu'AMD se prépare comme elle peut à encaisser la frappe imminent de son concurrent. AMD n'a pas de vraie réponse au programme pour contrer Alder Lake sous la forme d'un CPU hybride, la chose ne faisant apparemment pas partie de ses priorités, l'entreprise travaillerait en contrepartie sur une toute nouvelle solution de gestion de la puissance appelée Power Management Framework. Pour le reste, la stratégie d'AMD pour l'avenir se concentrera avant tout autour de 4 piliers : l'architecture, la technologie de gravure, la fréquence du CPU et la plateforme, le tout infusé de la même philosophie "Zen" qui a animé l'entreprise jusqu'ici...

 


Un poil avant ?

Ça y est, les NF-A12x25 sont passés au noir !

Un peu plus tard ...

SteelSeries se fait racheter par un certain GN Group, détenteur de Jabra

Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !