Si le nom de IonQ sonne familier à vos oreilles, pas de panique : c’est normal, la firme est déjà passée dans nos colonnes il y a quelques années du fait de sa spécialisation dans les ordinateurs quantiques, plus précisément la réalisation de qbits (l’équivalent quantique d’un bit) au moyen d’ions. Fort de leur expérience, voilà que la start-up persévère dans leur idée avec une Reconfigurable Multicore Quantum Architecture.

 

Derrière ce nom pompeux se cache un système de 4x12 qbits réalisé via un piège à ions en « verre évaporé » (evaporated glass) en lieu et place du silicium utilisé par les modèles précédents. Pour calculer et justifier le nom de « Reconfigurable », des lasers sont utilisés, permettant de manipuler les groupes de qbit, jouant ainsi avec l’intrication pour créer des designs personnalisables sans pour autant perturber l’état interne des ions, contrairement aux courants passant auparavant dans le silicium. Notez que, en théorie, l’intrication permet de relier des processeurs quantiques ensemble sans avoir besoin de lien physique... mais cela n’est clairement pas pour de suite du fait de temps de cohérences trop faible pour autoriser une telle séparation. En outre, 16 ions sont nécessaires pour chaque groupe de 12 qbits : 4 servent, justement, la correction d’erreurs du fait de perturbations externes. Reste que le bousin est encore loin d’un PFGA ou d’un CPU multicœur, quoi qu’en dise la firme !

 

48 qbits là dedans, mais à quel prix ? [cliquer pour agrandir]

Si jamais le bousin ne fonctionne pas, une reconversion dans l’art moderne doit être possible

 

Pour le futur, IonQ voit déjà des machines basées sur ces technologies à plus de 100 qubits, mais en l’absence de communications sur le temps de cohérence et la température de fonctionnement — les deux points faibles actuels de la quantique, nous restons sceptiques quant à une éventuelle application industrielle dans un futur proche. Affaire à suivre ! (Source : IEEE Spectrum)


Un poil avant ?

Les cartes mères Intel chipset série 600 ouvrent le bal

Un peu plus tard ...

RX 6900 XTX : une rumeur peu crédible autour d'une carte qui existe déjà ?

 Électricité, métal, ions et verre : une solution performante pour la quantique ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 3 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !