Également présente à la 49e conférence centrée autour des technologies, les médias et les communications organisées par JPMorgan, alors que Pat Gelsinger en avait profité un peu plus tard dans la journée pour « vendre » les nouvelles stratégies de son entreprise, Lisa Su aussi a eu l'occasion de partager tôt le matin quelques nouvelles informations. Celles-ci ont avant tout concerné le marché du HPC — normal, on imagine bien que bon nombre d'acteurs concernés étaient présents.

Ainsi, des journalistes ont notamment voulu savoir quand arrivera la prochaine génération EPYC, déjà connue sous le nom de code « Genoa », successeur de « Milan » introduit seulement mi-mars. La PDG d'AMD a donc gentiment reconfirmé que Genoa arrivera dans les temps et qu'elle commencera bien sa carrière en 2022 comme prévu initialement, et qu'au moins les CCD Zen 4 de ces futurs EPYC seront fabriqués sur un procédé 5 nm (EUV) — sous-entendant que la puce I/O pourrait toujours être basé sur un procédé plus ancien comme AMD le fait déjà aujourd'hui. Bon nombre de clients d'AMD auraient déjà fait connaître leur intérêt pour cette génération, mais en attendant, AMD veut surtout se concentrer sur l'adoption des EPYC Milan,  dont l'offre serait déjà un grand succès.

 

Elle a ensuite eut l'occasion d'aborder le sujet de son architecture CDNA et d'une succession pour le marché des GPU et accélérateur pour datacenters. La première génération CDNA, représentée par la Radeon Instinct MI100, fut pressentie comme étant toujours basée sur une déclinaison de l'architecture (vieillissante) Vega malgré l'abandon du nom « GCN », à laquelle avaient été ajoutées des fonctionnalités spécialisées. Par contre, la deuxième génération, CDNA 2, devrait changer la donne, puisqu'elle sera en principe la première d'AMD à avoir été conçue très spécifiquement pour de l'accélération GPU pour les segments du High Performance Computing et de l'intelligence artificielle.

Selon les rumeurs, la Radeon Instinct MI200 embarquerait le GPU CDNA 2  « Aldebaran » conçu selon un modèle Multi-Chip Module (MCM), soit avec deux dies au lieu d'un seul. À ce jour, le procédé utilisé n'est pas connu, les roadmap d'AMD ont jusqu'à présent uniquement attribué à CDNA 2 un vague « advanced node ». Faut-il s'attendre à du 6 nm (en gros du 7 nm EUV), voire du 5 nm ? La réponse sera peut-être donnée lors du Computex 2021, puisque CDNA 2 est toujours planifié pour 2021 et que le programme d'AMD prévoit bien d'y aborder le sujet du HPC, ce qui ne veut toutefois pas dire qu'on y verra déjà un nouveau produit. (Source : Seeking Alpha, via Hardwareluxx)

amd roadmap cdna radeon instinct


Un poil avant ?

Nouvelle sortie de Pat Gelsinger pour vanter IDM 2.0 et le retour de Tick-Tock

Un peu plus tard ...

D'autres "fuites" sur Zen 4

 Toujours des nouveautés en vue chez AMD aussi pour le monde du High Performance Computing et de l'intelligence artificielle ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !