La pénurie chez Intel a commencé il y a désormais plus de sept mois, faisant flamber les prix et le bonheur de son concurrent. Si l'on pressent un souci technique, une surcharge due au passage des chipsets en 14 nm ou éventuellement un aléa de grosses commandes de serveurs de calcul, le fait est que la communication est très mauvaise de ce côté-là, si ce n'est que le géant bleu n'a pas augmenté ses prix (par contre, les grossistes...).

 

Et c'est une mauvaise nouvelle de plus qui tombe : la pénurie ne devrait pas aller en s'améliorant ! Pour donner quelques chiffres, vers la fin août, le déficit de CPU se chiffrait à un peu plus de 5% pour les OEM les plus actifs (HP, Lenovo, Dell). Si cela peut sembler insignifiant, il faut remettre les ordres de grandeur à leur place : sur un marché trimestriel d'une soixantaine de millions de ventes, cela reprisent environ 3 millions de PC manquants ! Cela ne s'est pas vraiment amélioré au dernier trimestre 2018, avec certains OEM Taïwannais déplorant jusqu'à 10% de manque, ouille ouille ouille qu'est-ce que j'ai mal aux... Et puisque les nouvelles chaînes de production ne devraient commencer leur boulot qu'à partir de la seconde moitié de 2019, il va falloir serrer la ceinture pour obtenir du Intel.

 

Puisque pénurie rime également avec "moins de profit", les bleus ont mis la barre sur les CPU de bureau haut de gamme, c'est en effet là où les marges sont les plus importantes - personne ne s'indigne plus actuellement des versions K "débloquées" vendues à un prix plus haut que leurs homologues bridées par exemple. Du coup, les OEM sont forcés de se tourner chez les rouges pour l'entrée de gamme - alors que, dans le même temps, les i3 et i5 se font aussi rares que la musique baroque aux concerts de Gui. Conséquence : les parts de marché de la firme sont passées de 9,8% au premier trimestre 2018 à 15,8% pour ce Q1 2019 sur les notebooks - belle augmentation ! Justement, AMD est connu pour un rapport performance-prix très avantageux sur ce segment. La pénurie, un événement ironiquement quelque peu positif pour les consommateurs ? (Source : DigiTimes)

 

intel

 Alors que l'on pensait la pénurie en baisse, voilà que des informations prédisent les contraire : aïe ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 32 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !