COMPTOIR

A Plague Tale Requiem, fait par les bordelais d'Asobo, est visuellement très réussi, truffé de petits détails, il marque également un nouveau pas dans la nouvelle génération des jeux qui vont se pointer dans les années à venir. Bien qu'utilisant un moteur propriétaire, le jeu fait payer sa beauté aux GPU, tous ceux qui ont eu l'occasion d'y jouer le savent. Le DLSS est indispensable, surtout qu'il n'altère pas l'image de référence comme vous avez pu le voir sur notre test de la RTX 4090 et le DLSS 3. Mais si vous voulez des chiffres précis, il va falloir lire le test de GameGPU.

 

Notre confrère a pris les 3 définitions standards, une grosse vingtaine de GPU, sans et avec DLSS pour les cartes qui le peuvent. Pour l'instant pas de FSR, donc les cartes non RTX vont devoir patienter, ou serrer les fesses. Vous noterez que GameGPU a fait un test de la version GOG, et une autre de la version du Microsoft Store. Nous ne parlerons que de la première, puisque la seconde offre des résultats en légère baisse. DRM ?

 

En 1080p, sans DLSS, la RTX 3080 Ti domine le panel, suivie de la RTX 3080, et de la RX 6900 XT. En y ajoutant le DLSS, les cartes RTX déjà en haut accentuent leur avance, alors que les RTX 3070, 3070 Ti et 2080 Ti passent devant la RX 6900 XT. Le DLSS est déjà salvateur pour les perfs, car les petites cartes Turing peuvent prétendre à plus de 50 ips mini, ce qui n'est que peu le cas sans. En bas, la GTX 1070, la GTX 1080 et la RX Vega 56 déjà en difficulté.

 

En 1440p, c'est plus dur pour tout le monde, les cartes RDNA 2 n'ayant pas de DLSS à partir de la RX 6700 XT sont encore dans le coup, entre 40 et 60 ips selon le GPU. Le DLSS fait un bien fou forcément aux cartes en bénéficiant. Enfin, en UHD, pour y jouer encore convenablement, il faut du DLSS, et seules les RTX 3080 Ti et 3080 ont des moyennes suffisantes pour jouer, respectivement 62 et 55 ips.

 

Au final, ça confirme que le jeu est violent, aussi bien visuellement que pour les GPU. Le DLSS est un plus indéniable, surtout qu'il n'altère en rien la qualité du rendu. Les tests ont été menés détails au maximum, nul doute qu'en tombant au moins en élevé, vous gagnerez de précieuses images par seconde. Mais quand on voit les difficultés de ces cartes sur ce jeu un peu poussé, on se dit que les consoles vont souffrir, ou pas, mais au prix d'une dégradation visuelle évidente. Et ce n'est que le début, l'UE5 étant amené à être très violent lui aussi. Mais ce n'est que pure hypothèse.

 

a plague tale requiem

 

Un poil avant ?

Test • Intel Nuc 12 extreme Dragon Canyon

Un peu plus tard ...

Faut-il un gros CPU pour une RTX 4090 ?

A Plague Tale Requiem est beau, et ça se paye en matière de performance sur l'écran.

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 21 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !