L'année dernière, Crytek a lancé son remaster de son jeu iconique Crysis. Bien que ça soit globalement amélioré, l'effet waw n'a pas eu lieu, pas dans les mêmes proportions que lorsqu'on a découvert le titre en 2007. Toutefois, utilisant la dernière mouture du CryENGINE, le jeu est à jour techniquement, l'original devant se cantonner à DX10.1. Le Ray Tracing était ajouté, sauce Crytek, moulinant sur les unités de calcul classiques, et pas sur les RT Cores plus spécialisés. Le DLSS, quant à lui, vient d'être ajouté via la rustine 2.1. Quid des performances sur les cartes extrêmes du label RTX ? À qui profite le crime, la RTX 2060 ou la RTX 3090 ?

 

Pour le savoir, nous avons répété plusieurs fois la même scène avec un déplacement le plus reproductible possible, nous n'avons pas utilisé le benchmark intégré. Compte tenu des différences de puissance entre les deux cartes, nous n'avons pas sélectionné le même preset pour les deux RTX, ni les mêmes définitions. La RTX 2060 a été réglée sur "Très Elevé", l'antialiasing de base était le TAA, le Ray Tracing a également été positionné sur Très élevé, le DLSS sur Equilibré. La carte a mouliné en Full HD et en QHD. La RTX 3090, quant à elle, bénéficie d'une patate monstre, et elle était donc en mesure d'encaisser le preset maximal qui est le "Can It Run Crysis", l'antialiasing est le plus qualitatif SMAA 2TX, le RT sur CIRC, et le DLSS sur Qualité. Les définitions retenues pour elles sont le QHD, l'UHD et le 5k via le facteur DSR dans le panneau de configuration Nvidia.

 

• RTX 2060

La cadette des RTX, le ticket d'entrée Ray Tracing donc, se débrouille plutôt bien en FHD, qui est sa définition de prédilection. Le DLSS lui apporte beaucoup, le RT lui fait perdre une bonne trentaine de pourcents, compensés en grande partie par le DLSS. En QHD, le DLSS seul lui apporte une bouffée d'oxygène, et cela compense l'activation du RT par rapport au TAA seul. À condition d'avoir un écran VRR, il est possible de jouer correctement sur ce jeu avec la 2060, y compris en QHD.

 

 

• RTX 3090

Les valeurs dans l'absolu ne sont pas démoniaques avec la RTX 3090. On a certes tout ce qu'il faut pour jouer convenablement, on voit que le DLSS ici ne lui apporte pas grand-chose, et le RT n'est pas aussi impactant que chez sa petite soeur, en QHD. Le constat est le même en UHD, sauf qu'il faut impérativement le DLSS pour jouer avec RT sur le preset le plus élevé du jeu. Ce dernier était absolument injouable au lancement du jeu, nous en sommes désormais très loin. En 5k, le DLSS est plus performant que le SMAA 2TX, quant à l'ajout de RT, ça semble un peu compliqué. Toutefois, nous émettions une petite remarque sur cette définition. Par essence, c'est le mode visuel le plus abouti, qui ne nécessite pas d'AA activé. En effet, dans notre exemple, la carte calcule quatre fois le nombre de pixels affichés en QHD, et par un filtre de downscaling, l'affiche en QHD sans perte. Cela procure une qualité d'image incomparable, aucun AA ne permet d'obtenir le même rendu. Seul hic, ça pompe une ressource folle. Dans le cadre du test , en 5k et sans AA, la carte débite plus de 40 ips avec RT seul, à confronter aux 30.4 et 37.9 dans le tableau.

 

 

• Verdict

La qualité du DLSS dans ce jeu floute les images, on imagine que c'est le fait que ça soit la première fois pour Crytek qui explique cela. C'est quand même très proche du TAA, nous enrichirons le billet avec quelques captures d'écran. Les résultats obtenus ne sont pas fantastiques si on se focalise sur les nombres, mais c'est oublier qu'il était compliqué, voire impossible, d'y jouer en mode max avec l'ancienne reine, la RTX 2080 Ti. Le bond intrinsèquement est donc conséquent. En revanche, cela montre qu'une accélération hardware du RT reste plus efficace, en effet les cuda cores doivent se palucher des calculs chauds, et pendant qu'ils font ça, ils ne font pas ceux de la rastérisation classique. C'est encore plus vrai quand la carte n'est pas lardée de ces cuda cores, ce qui n'est pas le cas de la RTX 3090. Ceci explique que le DLSS sur cette 2060 est plus salvateur, car décharge les cuda cores déjà en nombres limités. Ceci ne tient que si le DLSS ne tourne que sur les tensor cores, et pas sur les cuda cores comme c'était le cas pour Control avec le 1.9 expérimental. Nous nous renseignons sur ce point précis actuellement.

 

crysis remastered 2020


Un poil avant ?

Windows Insider 21337 : du HDR automatique et des bureaux virtuels

Un peu plus tard ...

Van Gogh, la prochaine génération d'APU rouge, aurait quatre canaux mémoires ?

 Crysis Remastered est passé en version 2.1.1, il gère donc le Ray Tracing et le DLSS. Ca vaut quoi ? 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !