Depuis juin, UBISOFT fête ses trente ans en offrant un jeu par mois. Rien que des succès du studio avec jusque là dans l'ordre Prince of Persia, Splinter Cell, Rayman Origins, The Crew et maintenant Beyond Good & Evil qui les rejoint. Sorti en 2003, la patte graphique (pourtant sympathique à l'époque) en a pris pour son grade, mais certains attendent toujours sa suite tant il leur a plu.

 

BGE (comme le nomment les fans pour faire plus vite) a même donné des blagues sur cet acronyme du genre Best Game Ever sur la toile. À l'époque, il changeait des standards en évitant le personnage principal masculin et musclé ou la demoiselle aux pixels avantageux. Dans BGE, on a différents modes de jeu qui se rejoignent dans un ensemble cohérent. Du monde ouvert, des phases en véhicule (avec combat et tout le toutim), des phases à pieds (combat, social, recherche, mini jeux...), différents personnages plus attachants les uns que les autres, une histoire assez bien ficelée, une bande-son riche et variée, des graphismes qui étaient surprenants à l'époque et un seul point négatif. Lequel ? La durée de vie du titre qui n'excède pas les 15 heures. À l'époque, ça a pas mal grogné à ce sujet, ce qui est amusant alors qu'aujourd'hui, des titres ne dépassant pas les 8 heures arrivent à trouver les faveurs du public.

 

Du coup, si vous n'avez jamais incarné Jade (ou êtes nostalgique) et que l'aventure vous tente. Un petit tour sur la page anniversaire Ubi30, un compte à connecter (ou créer) et une installation d'Uplay et vous pourrez rattraper le temps perdu et découvrir ce qui est communément vu comme un des joyaux du monde du jeu vidéo sur PC comme sur console. Si vous êtes allergique à Uplay, c'est 4,99€ sur Steam.

 

beyond good and evil

 

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 22 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !