Le puzzle infernal

Une fois les pièces détachées, il faut les identifier ("mais boudiou, oukilva ce créneau ?") et réaliser les premiers tests des mesures. Si les standards ATX et PCI, bien qu'obscurs, se sont révélés corrects, tel n'a pas été le cas des trous de fixations des radiateurs et de leurs tailles, où la lime a été bien utile. On passera en outre sous silence la reprise d'une ouverture dédiée au disque dur mal modélisée.

 

tour mod biere

Grande satisfaction quand les mesures récoltées sur le net se sont avérées bonnes !

 

Après quelques retouches à la perceuse à colonne, le temps des fixations est arrivé. Avec une cinquantaine de pièces et sans manuel, il a parfois fallut se creuser la tête pour savoir qui allait où (un boîtier Ikea, ça vous tente ?) ! Pas facile non plus de tout faire tenir en place quand certaines planches sont incurvées, ce qui a également faussé la découpe ; le collage a donc été étalé sur une nuit selon les pièces. Heureusement, la colle couplée au mélange maison de Guillaume masque en partie les imperfections.

 

Ca prend ! [cliquer pour agrandir]

Un premier aperçu lors du collage sur la partie inférieure

 

Une fois la colle (quasiment) sèche, c'est au tour de la couleur : deux couches de potion magique 30% essence de térébenthine, 70% huile de lin et une pincée de noir de fumée afin de faire ressortir les rainures du bois, puis une dernière couche protectrice à l'huile uniquement. Le processus de séchage est très long, le bois restant encore gras et odorant à l'heure actuelle!

 

Un p'tit coup d'huile pour la machine ! [cliquer pour agrandir]

Notez la réutilisations des motifs découpés, de quoi meubler les espaces vides de manière cohérente

 

Une fois le montage terminé - à 1h du matin un samedi, avec départ pour le week-end ce même matin - le réservoir est enfin rempli d'un mélange 50% eau distillé, 50% liquide de refroidissement de voiture bleu, le seul disponible à cette heure. Miracle, le bouzin boot, sans même de clear CMOS ; l'occasion parfaite pour replacer les barrettes dans le bon slot. Et là, catastrophe, le profil XMP plante. Plus de peur que de mal, il s'agissait en fait d'un undervoltage à 1,30 V de la RAM au lieu de 1,35 V (Ripjaws V @ 3200 MHz) qui ne fonctionnent que sur les deux slots côté CPU. Étrange mais pas renversant, les pistes sont peut-être plus endommagées ou ont plus d'interférences de ce côté-là.

Trêves de narration, place maintenant au résultat final !



sommaire

1 • Préambule
2 • Charly 1 : the plans
3 • Foxtrot 2 : la découpe
4 • Tango 3 : la misère à assembler
5 • Whiskey 4 : c'est monté !

Ragotron : votez !

Quel composant ou quel groupe de composants changez vous le moins souvent ?
 
Les 24 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !