RTX 3060  157 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 3060 Ti  30 refs en stock  Tendance baissière  •  
RTX 3080  71 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4080  35 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4090  18 refs en stock  Tendance baissière  •  
RX 6650 XT  36 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6750 XT  19 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6800 XT  14 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 5800X3D  5 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 7700X  6 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 9 7900X  6 refs en stock  Tendance stable  •  
Ryzen 9 7950X  3 refs en stock  Tendance stable  •  
Core i5-13600K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i7-13700K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i9-13900K  7 refs en stock  Tendance baissière  •  
PS5  1 ref en stock  Tendance baissière  •  
RTX 3060  157 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 3060 Ti  30 refs en stock  Tendance baissière  •  
RTX 3080  71 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4080  35 refs en stock  Tendance haussière  •  
RTX 4090  18 refs en stock  Tendance baissière  •  
RX 6650 XT  36 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6750 XT  19 refs en stock  Tendance haussière  •  
RX 6800 XT  14 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 5800X3D  5 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 7 7700X  6 refs en stock  Tendance haussière  •  
Ryzen 9 7900X  6 refs en stock  Tendance stable  •  
Ryzen 9 7950X  3 refs en stock  Tendance stable  •  
Core i5-13600K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i7-13700K  8 refs en stock  Tendance baissière  •  
Core i9-13900K  7 refs en stock  Tendance baissière  •  
PS5  1 ref en stock  Tendance baissière  •  

C'est lors d'une réunion face à des employés en Allemagne que le PDG actuel de l'entreprise, Tim Cook, a lui-même confirmé que l'entreprise a d'ores et déjà pris la décision de faire usage des fonderies en train de sortir de terre en Arizona - comme le Fab 21 de TSMC, mais aussi les Fab 52 et 62 d'Intel - quand le moment sera venu. Concernant TSMC, qui semble le candidat le plus logique à ce stade pour une production « Appelienne » sur le sol US, nous avons très récemment parlé du projet américain en question et de son avancement. Si tout se passe bien, le démarrage de la production dans l'usine de TSMC devrait avoir lieu en 2024, et il en va de même d'ailleurs pour celles d'Intel ! En tout cas, Tim Cook estime donc qu'Apple pourra commencer à se fournir en puce localement d'ici deux ans, voire un peu moins. Ceci ne nous dit évidemment pas ce qu'Apple songe à y faire produire.

 

apple tim cook wafer

 

À ce jour, le Fab 21 de TSMC est prévu pour fabriquer du semiconducteur sur les bases de la génération 5 nm, dans laquelle se trouvent N5, N4, N4P et N4X. Des procédés que le constructeur américain utilise déjà à ce jour pour les SoC de certains de ses appareils fixes et mobiles. Mais en sachant qu'Apple devrait être le premier à adopter le N3 de TSMC et que l'ajout de celui-ci au catalogue du fab arizonien est encore largement hypothétique à ce jour, et qu'Apple aime être le premier à sauter sur les nouvelles technologies, on peut en déduire que ce ne seront pas nécessairement des puces de pointe qu'Apple y fera produire dans un premier temps et que celles-ci continueront donc encore à être sourcées principalement depuis les usines taiwanaises de TSMC.

Cela dit, Apple a tendance à utiliser ses SoC pendant de nombreuses années, et le fabricant a de nombreux SoC et SiP miniatures qu'il utilise par exemple pour ses écouteurs ou ses montres, et ceux-ci pourraient donc être produit à l'avenir aux USA, ou au moins en partie si l'on part du principe que ces puces pourront à l'avenir être un assemblage de chiplets, potentiellement basés sur des procédés différents. Reste à savoir aussi si les USA auront à ce moment-là déjà les installations requises pour procéder avec le packaging des puces, ou si celles-ci devront ensuite toujours passer par l'Asie pour être achevées.

 

Bref, quoi qu'il en soit, ce n'est certainement pas demain la veille qu'Apple pourra tout faire fabriquer aux USA et se prémunir totalement contre les risques géopolitiques ou autres. Au passage, Tim Cook a aussi soulevé simultanément la possibilité de sourcer à l'avenir du semiconducteur en Europe maintenant que les grands projets s'y concrétisent, faisant ici probablement référence à la construction d'un complexe géant en Allemagne par Intel. En revanche, la première usine ne devrait commencer son opération qu'en 2027, ce qui laisse encore beaucoup de temps aux plans de changer. Le fondeur américain ayant toutefois prévu d'y utiliser ses procédés les plus avancés, notamment ceux de l'ère Ångström, les installations européennes pourraient logiquement être adaptées aux futurs besoins d'Apple. De manière générale, il est vrai que la Pomme serait indéniablement un client extrêmement désirable pour Intel Foundry Service, que ce soit en Europe ou aux USA. (Source : Bloomberg, via Tom's)

Un poil avant ?

Qualcomm annonce un Snapdragon 8 Gen2 pour les smartphones haut de gamme

Un peu plus tard ...

Voici le millésimé 2022 des 200 mots de passe à ne pas/plus utiliser !

Les 2 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !