La semaine dernière, par un coup de pelleteuse du PDG devant un joli bouquet d'élus et de cadres, Intel a cérémonieusement marqué le début des travaux de deux nouvelles usines à Chandler, en Arizona, conformément à ce qui avait été annoncé par Pat Gelsinger dans la foulée de son arrivée au pouvoir en mars dernier.

Intel assure déjà une forte présence dans cette région très ouverte à l'industrie du semiconducteur, c'est dans cet État que se situe aussi le Fab 32 et Fab 42 d'Intel - la construction de ce dernier avait débuté en 2011, mais cette usine, désormais dédiée au 10 nm, n'est réellement équipée et opérationnelle pleinement que depuis ~2019/2020, suivant bon nombre de délais (potentiellement volontaires). C'est aussi en Arizona où TSMC va poser ses valises et creuser les fondations pour pas moins de 6 usines, avec la première prévue pour être opérationnelle d'ici 2024 pour débiter mensuellement jusqu'à 20 000 wafers remplis de puces gravées au 5 nm. Mais revenons-en à Intel et ses travaux d'expansion de 20 milliards de dollars. 

 

Today’s celebration marks an important milestone as we work to boost capacity and meet the incredible demand for semiconductors: the foundational technology for the digitization of everything. We are ushering in a new era of innovation – for Intel, for Arizona and for the world. This $20 billion expansion will bring our total investment in Arizona to more than $50 billion since opening the site over 40 years ago. As the only U.S.-based leading-edge chipmaker, we are committed to building on this long-term investment and helping the United States regain semiconductor leadership.” - Pat Gelsinger. 

 

Rien à signaler dans cette citation, quiconque a rédigé le texte a su choisir les bons mots pour marquer l'événement. Les deux nouvelles usines en construction se nommeront Fab 52 et Fab 62, ce qui portera à 6 le nombre de Fab dans le campus Ocotillo d'Intel. Elles serviront à supporter la demande croissante pour les produits du fondeur, mais une partie de leur capacité de production sera également dédiée à Intel Foundry Services, et donc aux futurs clients d'Intel pour ses services de fonderie. Ainsi, les usines seront dès le départ capables d'exploiter les dernières technologies du fondeur, comme le procédé Intel 20A, avec l'architecture RibbonFET et la technologie d'alimentation PowerVia.

 

Accessoirement, l'investissement sera la source de plus de 3000 emplois hautement rémunérés, 3000 emplois pour la construction et soutiendra près de 15 000 emplois indirectement dans la région. Du fait de son établissement dans une zone aride, où l'eau est par conséquent une ressource précieuse, Intel a également l'objectif d'atteindre une utilisation nette positive de l'eau d'ici 2030, en sachant que le site aurait a priori déjà été capable en 2020 de rendre et de restaurer environ 95 %  de l'eau douce ponctionnée pour la fabrication.

Voilà, sauf retard ou délais chez ASML (mais rappelons qu'Intel a déjà pris les devants et sécurisé une bonne quantité de scanners EUV auprès du néerlandais, au grand dam de TSMC et Samsung qui se retrouvent ainsi sur liste d'attente), rendez-vous en 2024 pour la cérémonie d'inauguration ! (Source)

 

Le replay de l’événement.

 

intel az groundbreaking pat gelsinger


Un poil avant ?

MSi confirme la date de lancement d'Alder Lake

Un peu plus tard ...

L'électricité en Chine, une nouvelle source d'ennui(s) pour l'industrie de la tech ? (MAJ)

 Pat Gelsinger a donné le coup de pelle d'envoi des travaux des deux nouvelles usines au campus d'Ocotillo.  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !