Lors de l’Architecture Day sauce 2021, Intel avait déployé ses plans côté réseau, avec des Infrastructure Processing Units, ou IPU pour faire court. Or, puisqu’hier se tenait la conférence VisiON, quoi de mieux que de profiter du moment pour lancer de nouveaux bousins ? Comme toute question rhétorique, inutile d’y répondre si vous avez déjà lu le titre : plongez donc avec le Comptoir dans la présentation de ces futurs bousins !

 

intel vision 2022

 

Comme le dit un proverbe asiatique : « quand tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens ! » (mais il se dit également que pour toute situation, il existe un proverbe asiatique pour…), ainsi, Intel nous fait d’abord un petit récapitulatif de son offre actuelle.

 

intel smart nic vision t [cliquer pour agrandir]

Mount Evans, directement dans son jus !

 

Outre les mix carte réseau/FPGA, Intel était l’été dernier très fier d’annoncer Mount Evans, son IPU sous format ASIC conçu conjointement avec Google. Hé bien, le bousin se porte bien, si bien que les premiers arrivages sont en cours : l’occasion de quelques photographies.

 intel smart nic vision t [cliquer pour agrandir]

À gauche : les deux autres Smart NIC de la firme, Oak Spring Canyon et Arrow Creek, ainsi qu’un contrôleur réseau tout simple

 

En outre, les bleues croient dur comme du fer à leur solution, envisagée comme un « prétraitement gratuit » des informations avant même que celles-ci n’aient atteint le serveur assigné pour leur traitement ; si bien qu’une troisième génération est actuellement en développement, de nom de code Hot Spring Canyon (pour ce qui est du combo FPGA + NIC) et Mount Morgan (pour le penchant ASIC), pour une sortie entre 2023 et 2024. Toujours dans l’emploi du temps prévisionnel, une quatrième version est programmée pour 2025-2026, mais encore drôlement lointaine, au point de ne pas encore avoir de nom de code.

 

Et pour le futur, qu'est-ce qu'il y a comme IPU ? [cliquer pour agrandir]

 

Au niveau logiciel, tout ce petit beau monde tourne tourne grâce à la suite OpenVINO (eux-mêmes faisant partie de la suite One API, bliblabla vous connaissez la chanson) désormais enrichie au moyen de nouveaux modèles de machine learning préentrainés et de la capacité de s’adapter en découvrant automatiquement les accélérateurs bleus embarqués. Des avancées sympathiques pour les développeurs, encore faut-il avoir une application en tête accélérable selon un modèle de calcul distribué sur cartes réseau : grosso modo, ça sera pour du datacenter ou de l’edge, épicétout !


Un poil avant ?

Viper V2 Pro : la Viper sans-fil de Razer s'améliore

Un peu plus tard ...

Intel VisiON • Project Amber chez Intel : la sécurité, ça n'est pas de la rigolade !

Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !