COMPTOIR

Ça y est ? C'est fini ? Plusieurs médias ont rapporté le succès de la dernière opération menée par SoftBank et Arm pour se débarrasser d'Allen Wu, le PDG d'Arm Chine resté au poste et aux commandes de l'entreprise en défiance du vote de 2020 (à 7 contre 1), qui visait à l'écarter de son poste pour avoir enfreint les directives de l'entreprise et mis en péril les intérêts des actionnaires ! Un représentant d'Arm aurait affirmé que le comité de direction d'Arm Chine (composé d'Arm, de SoftBank et du groupe d'investissement privé Hopu Investement) a voté à l'unanimité pour le remplacement d'Allen Wu par Liu Renchen (vice-doyen de l'Institut de Recherche de l'Université de Tsinghua à Shenzhen) et Eric Chen (associé directeur de SoftBank Vision Fund), qui partageraient ainsi les responsabilités en tant que co-PDG.

 

Cette même source a ajouté que Liu a bien été enregistré et accepté dans son nouveau rôle de représentant légal et de manager général d'Arm Chine par le gouvernement de Shenzhen. Cette information apparait également dans les informations d'enregistrement de l'entreprise, qui montre bien qu'Allen Wu n'est plus président du conseil d'administration ou directeur général d'Arm Chine. À ce stade, le poste de président est affiché comme étant vacant. 

Toujours selon le porte-parole d'Arm Chine, ce changement n'impactera pas le modèle commercial, ni l'écosystème, ni la chaine d'approvisionnement de la joint-venture. Ceci conclurait donc cette saga qui aura duré pendant deux ans et dégagerait ainsi la voie pour l'audit de la joint-venture, et par conséquent pour l'introduction en bourse d'Arm par SoftBank - une opération qui eût autrement été bien difficile à réaliser, voire impossible. 

 

allen wu arm china pdg

 

Pourtant, ce ne serait pas encore terminé, vous pensez bien... En effet, selon Allen Wu, cette information n'est guère plus qu'une quasi-fake news fomentée par une paire de médias pour tenter d'influencer la situation. Il affirme que le comité de l'entreprise n'a jamais tenu de réunion à ce sujet et qu'aucune résolution de la sorte n'a été adoptée... Il a continué en expliquant qu'aucune demande de modifications des informations d'enregistrement d'Arm Chine n'a en réalité été soumise au Bureau de surveillance et de réglementation du marché de la municipalité de Shenzhen. Wu considère tous les efforts pour se débarrasser de lui comme étant illégaux et l'action du jour comme une transgression juridique majeure contre laquelle Arm Chine se défendra avec une action en justice...

Précédemment, Allen Wu espérait qu'Arm Chine allait pouvoir suivre la voie d'une introduction en bourse indépendamment d'Arm à la bourse de Shanghai ou de Hong Kong après 2025, avec la bénédiction de la maison-mère, dont l'IPO serait en retour également supportée par la branche chinoise. Bref, gageons qu'il y aura encore une suite à tout ça ! Plus d'informations ne devraient pas tarder à émerger lors des prochains jours. (Source : Reuters, ITPro, Yicai Global)

Un poil avant ?

Pénurie de semiconducteur : du mieux pour plusieurs composants critiques d'ici la fin de 2022 ?

Un peu plus tard ...

Et sous Linux, cette RX 6400... ?

Que nenni ! On dirait bien que ce n'est pas encore la fin de cette histoire bien complexe...

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !