Décidément, pas de chance pour l'industrie du semiconducteur, dont la chaine d'approvisionnement particulièrement complexe et largement mondialisée doit déjà batailler avec beaucoup de difficultés, par exemple les pénuries de matériaux et les problèmes d'ordre géopolitiques. Toutefois, un nouveau goulot d'étranglement pourrait se pointer d'ici les deux prochaines années et ce serait ASML lui-même, le constructeur néerlandais numéro 1 de la production des machines lithographiques les plus avancées du marché !

En effet, le big boss de l'entreprise, Peter Wennick, a admis que son entreprise a du mal à suivre la cadence de la demande pour équiper toutes ces nouvelles usines/expansions qui poussent déjà ou vont commencer à pousser un peu partout dans le monde. Selon lui, ASML devrait augmenter de 50 % ses livraisons annuelles de machines pour satisfaire tout le monde, rien que ça ! À titre indicatif, ASML a livré 286 « scanners » en 2021, 50 de plus par rapport à 2020, soit une augmentation de 18 % « seulement » de la production en un an.

 

asml nxe 3400b euv echelle

 

Mais augmenter la production dans cette industrie assez particulière ne sera pas une mince affaire, ASML est très dépendant de ses plus de 700 fournisseurs (dont 200 sont à considérer comme « essentiels ») et de leur propre capacité à accroitre leur propre production, ce qui dans certains cas, étant donné la nature des composants et des matériaux très complexes utilisés pour la fabrication des machines lithographiques, nécessitera forcément plusieurs années pour pouvoir se faire.

Carl Zeiss, le fournisseur des lentilles (la pièce la plus complexe d'un scanner) est un très bon exemple. Pour arriver à suivre ASML, il faudrait que le fabricant augmente de manière conséquente sa production, et pour ce faire il devra procéder à d'importantes expansions de ses installations, ainsi que des recrutements. En somme, rien qui ne puisse se faire en un claquement de doigts et Wennick nous rappelle aussi que le processus de fabrication d'une lentille peut s'étaler facilement sur 12 mois... 

 

Pat Gelsinger, par exemple, a bien conscience de cette problématique. Il est ainsi en contact régulier avec son homologue de chez ASML, avec l'espoir que ce dernier arrive à augmenter sa production d'ici à ce que le fondeur achève la construction de ses nouvelles usines et des expansions. Ce sera indéniablement un gros défi à relever, en dépit des investissements très lourds. À voir maintenant si ASML et tout son écosystème seront à la hauteur, ou si certains fondeurs finiront par se retrouver avec des coquilles vides d'usines sans équipement... (Source)


Un poil avant ?

Avant sa conférence, Hopper H100 capturé !

Un peu plus tard ...

La RTX 3070 Noctua Edition vous a plu ? Sachez qu'il y en aura d'autres !

 Construire des usines, c'est bien beau, mais encore faut-il pouvoir se procurer de quoi les équiper ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 13 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !