On sait depuis l'automne dernier qu'Intel a décidé de se désengager du marché de la NAND et ainsi ne plus se concentrer sur les SSD purement à base de ce type de mémoire, ce qui veut dire que sa famille de SSD 6xxp (dont les 670p sont les derniers en date) devrait tôt ou tard tirer sa révérence. Il est vrai que le marché du SSD et déjà très bien fourni et très concurrentiel, même si le nombre de producteurs n'a finalement pas vraiment bougé depuis longtemps, mais avec l'augmentation des densités et des puces toujours plus complexes, les marges et les prix ont aussi tendance à se tasser au fil des générations.

Par contre, le fondeur conservera son activité Optane et la mémoire 3D Xpoint qui y est associée, et dont les produits dérivés seront à l'avenir quasi essentiellement destinés au monde professionnel — toujours le plus rentable — avec l'abandon des SSD Optane 100 % 3D Xpoint pour le grand public.

 

La transaction avec SK Hynix se fera en deux-temps, avec un premier paiement de 7 milliards de dollars déjà effectué l'année dernière (avec lequel SK Hynix a d'ores et déjà récupéré entre autres, l'usine chinoise d'Intel et les brevets associés) et un second de 2 milliards en 2025 pour la passation définitive du flambeau (avec le transfert des derniers employés et la fin de l'accord de production de SSD Intel par Intel dans son ex-usine chinoise). En attendant,  Intel n'a pas pour autant arrêté de travailler sur la NAND, puisqu'il a récemment dévoilé une QLC 144L, tout en annonçant avoir progressé sur celle de type PLC avec 5 bits par cellule. Nul doute que tout cela fait aussi partie de l'arrangement entre Intel et SK Hynix, et que ce dernier récupérera au passage les fruits de ce travail.

 

À ce propos, une barrière de plus a été levée sur le chemin de 2025. En effet, après avoir reçu le feu vert de la Federal Trade Commission (FTC) l'année dernière, le sud-coréen SK Hynix a désormais aussi obtenu l'autorisation du Comité des Investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS) pour sa proposition d'acquisition de 9 milliards de dollars de la division NAND d'Intel, une étape importante vers la finalisation de l'accord. Évidemment, le cheminement administratif et réglementaire n'est pas encore terminé, mais Intel et SK Hynix ont affirmé qu'ils feront le nécessaire pour tout boucler cette année. (Source)

 

intel sk hynix entree qg


Un poil avant ?

Gamotron • Comme un poisson sans bicyclette ?

Un peu plus tard ...

Samsung S34A650, une sorte d'Odyssey au rabais et polyvalent ?

Yapa de ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !