L’histoire fut un peu longue pour cette usine située en Arizona. Démarrée en 2011, l’extérieur de l’usine avait été achevé en 2013, mais suivant l’annulation en 2014 du projet d’y installer de l’équipement pour la production 14 nm, Fab 42 a passé les années suivantes en tant que coquille vide. Intel avait justifié le retard pour s’assurer que l’usine entre en service pour répondre à une demande suffisamment forte. En ce sens, le fondeur affirme que Fab 42 a toujours été gardée de côté comme une bouée de sauvetage, un espace de secours pour réagir rapidement face à une demande énorme contribuant à des ruptures dans le flux de l’approvisionnement de puces vers sa clientèle.

 

Avec la longue affaire de la « pénurie » d’un 14 nm surexploité, un 10 nm à la naissance très difficile et une mise en marche forcée vers le 7 nm, l’avenir de la Fab 42 avait recommencé à se dessiner en 2017 lorsqu’Intel avait confirmé pour elle un équipement EUV et DUV, initialement pour du 7 nm, puis s’était encore concrétisé fin 2018 avec l’allocation d’une enveloppe de 7 milliards pour compléter cette expansion du complexe Chandler.  Avec son entrée en service au début de l’année, l’usine du fondeur en Arizona est devenue le plus grand plan de fabrication de semiconducteur aux USA, et aussi le premier réseau « megafactory » d’Intel avec près de 83 612 m2 de surface de production et 12 000 employés (+ 3000 sur les derniers 18 mois) ! 

 

Afin d’accompagner les nouvelles ambitions d’Intel et répondre à l’explosion de la demande de ces derniers mois — partiellement lié à la pandémie, selon l’intéressé —,  Fab 42 a été équipé pour le procédé de fabrication en 10 nm (sans doute en partie à cause du retard du 7 nm) de toutes les dernières générations de produits, destinés aux segments des microprocesseurs et des centres de données, en passant par les véhicules et les réseaux 5 G. Ainsi, Intel, par la voix de Keyvan Esfarjani, chef de l’ensemble des opérations de production de l’entreprise, confirme aussi que Fab 42 assure la production de produits souffrant d’une certaine situation de pénurie. Esfarjani a aussi précisé que l’usine fonctionnera rapidement à pleine capacité, mais sans être spécifique. Par ailleurs, rappelons-nous que le fondeur avait déjà clarifié que la pandémie n’a que très peu impacté ses opérations et que d’autres expansions et gros investissements sont à l’œuvre, notamment en Oregon, Irlande, Israël, et au Nouveau-Mexique. Bref, il semble clair que ce n'est pas demain qu'Intel se séparerait de ses fonderies ! (Source)

 

intel fab 42

 Des années plus tard, exit les 14 nm et 7 nm, Fab 42 opérationnel et au service du 10 nm chez Intel ! 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !