On s’en doutait que ça n’allait pas prendre bien longtemps, Amazon a désormais officiellement rejoint les rangs des géants de l’industrie Tech ayant leur offre de cloud gaming maison, pour la gloire du tout abonnement, de Twitch et du Gaming as a Service ! Chez Jeff Besoz — chauve comme Pascal, mais en beaucoup plus riche —, l’initiative se nomme Luna — une appellation romantique et sans surprise considérant l’amour (mélangée d’ambitions) du patron pour l’espace. 

 

amazon logo luna cloud gaming

 

Afin de pouvoir apprécier du jeu un peu partout, le nouveau service sera compatible avec Fire TV, PC, Mac, ainsi qu’iPhone et iPads via les web apps. Parmi les périphériques supportés l'on retrouve la manette Xbox One, DualShoch 4, le combo clavier/souris et le nouveau contrôleur Luna. Ce dernier est configurable en USB ou Bluetooth, et propose (évidemment) une intégration d’Alexa et de Twitch. 

 

La concurrence sera logiquement rude, puisque Luna vient marcher sur les plates-bandes de beaucoup de monde : Google Stadia, Microsoft xCloud, GeForce Now de Nvidia, PlayStation Now de Sony, et une poignée d’autres. Bon, il faut noter que le service est accessible pour l’instant seulement sur invitation et uniquement aux USA, avec un tarif mensuel de 5,99 $ pour cette période en early access. L’abonnement Luna+ permettra de jouer simultanément sur deux appareils en 1080p @ 60 fps — l’option 4K UHD arrivera plus tard pour certains titres.

Outre Luna+, Amazon proposera également un offre spéciale Ubisoft, avec des titres comme Watch Dogs : Legion (et tous ses DLC), mais pour un tarif mensuel non précisé. L’offre de jeu inclut déjà plusieurs genres différents et n’est évidemment pas figée, elle évoluera régulièrement comme c’est le cas ailleurs. Sans surprise, le service fera aussi la part belle à Twitch, avec une intégration poussée pour faciliter les choses.

 

amazon catalogue luna

 

De son côté, Amazon recommande au minimum une connexion de 10 Mb/s pour jouer en 1080p et au moins 35 Mb/s pour du 4K UHD — c’est dans les eaux de ce que Google préconise par exemple pour Stadia. On serait aussi un peu curieux de connaître le hardware utilisé au sein des serveurs dédiés à Luna, avec ou sans ray tracing ? Enfin,  y aura-t-on droit en France ? On le sait pas encore. Et quel succès imaginer pour Luna dans un paysage déjà assez concurrentiel, et où tout le monde n’est de loin pas encore convaincu du jeu en streaming ?

 

 Chouette, encore un ! Amazon le voulait aussi, Amazon l'a fait : voici son service de cloud gaming, mais pas encore pour tout le monde...  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !