MAJ du 20/12/2019 : le gouvernement a annoncé lors d'un communiqué qu'il demandait aux représentants des collectivités de bien vouloir continuer à contribuer aux concertations sur le projet. Cependant, l'Etat a légèrement levé le pied et doublé l'enveloppe des financements, passant de 140 millions d'euros à 240 millions, ce qui reste toujours insuffisant malgré tout d'après les 322 millions d'euros demandés par le Sénat.

 

Depuis quelques mois, la situation sur le déploiement de la fibre optique pour tous commence à sentir le gaz, les différents protagonistes n'arrivant pas à s'entendre sur le sujet. Les collectivités se sentent de plus en plus délaissées par les autres intervenants, bien que l'ARCEP tente de réparer les dégâts en obligeant les opérateurs à faire correctement le travail demandé, surtout lorsque l'on voit parfois dans quels états sont faits les travaux d'installation ou de maintenance. Mais le gouvernement n'a pas souhaité développer plus de fonds que le cahier des charges d'origine, et malgré une tentative du sénat d'aller en faveur des collectivités, l'Assemblée nationale reste sur la position de l'exécutif en place, ce qui veut dire un budget toujours aussi maigre. Une situation inacceptable pour les collectivités territoriales, qui ont fini par claquer la porte au projet THD pour tous, prévu en deux étapes : 2022 pour les zones denses et moyennement denses, 2025 pour l'ensemble du territoire.

 

C'est surtout un coup de couteau pour des zones rurales qui se sentent délaissées sur un projet vendeur et tant attendu par une grande partie de la population. Mais face aux obligations imposées par le nouveau cahier des charges sans fournir les moyens financiers, humains ou matériels, les collectivités déclarent que le projet est "mort" et qu'il n'y a plus d’intérêt à se pencher sur un projet sur lequel ils ne seront pas soutenus. Déjà critiqué sur le manque de vision sur la fibre pour tous en 2025, l’État se retrouve donc sans soutient des collectivités, qui jugent le cahier des charges inefficace et le projet impossible à tenir pour eux. Une situation qui rentre donc dans une phase de conflit plus intense, qui risque de se solder par une mort prématurée du projet si chaque intervenant n'arrive pas à un consensus, malheureusement, et des campagnes qui subiront une fracture numérique énorme comparée aux zones urbaines. (source : DegroupNews)

 

rip thd 2022 cdh

 Le gouvvernement n'ayant pas voulu céder à la demande du sénat sur les finances, les collectivités quittent le projet du THD pour tous... 

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 31 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !