On se souviendra de l'affaire de longue haleine durant laquelle la division mémoire de Toshiba - aka Toshiba Memory - cherchait désespérément preneur pour se renflouer. Western Digital avait bien tenté sa chance pour mettre la main dessus, hélas sans succès, l'entreprise craignant aussi que le rachat par une autre entité remette en cause les accords entre Toshiba et SanDisk autour d'usines de fabrications communes. Néanmoins, après une période de confrontation et d'opposition en justice, un accord à l'amiable fut éventuellement conclut entre Toshiba, Western Digital et le consortium Bain Capital, ce dernier étant l'heureux acheteur (japonais) de la division mémoire et qui profita notamment aussi du soutient et de la participation d'acteurs tels que SK Hynix, Apple, Dell, Kingston et Seagate.

 

L'un des termes de cet accord est la continuité de la joint venture entre Toshiba Memory et Western Digital (directement, et non plus via SanDisk) et de la réalisation de nouveaux investissements dans le futur. De ce fait, il est estimé que Western Digital investira la modeste somme de 4,68 milliards de $ sur les 3 prochaines années à destination de la nouvelle usine de fabrication - Fab6 - située à Yokkaichi et de nouveaux équipements pour l'usine existante à Kitakami.

L'importance de cette joint venture est loin d’être négligeable, puisqu'elle se trouve déjà en deuxième position juste après Samsung en termes de quantité de production, sachant que la nouvelle usine Fab6 une fois terminée devrait être capable d'atteindre des rendements supérieurs à l'usine principale du géant coréen. Ce partenariat limité dans le temps (mais reconductible) est constitué de trois éléments sous l’appellation Flash Ventures : Flash Alliance (jusqu'au 31 décembre 2029), Flash Forward (jusqu'au 31 décembre 2027) et Flash Partners (jusqu'au 31 décembre 2029).

 

En parallèle à cette annonce, la vente de Toshiba Memory à son nouveau propriétaire devrait enfin être finalisée et approuvée d'ici la fin mars, au terme d'une transaction de 2 trillions de yen, soit 18,7 milliards de dollars tout de même. Allez, inondez-nous maintenant de NAND performante, durable et pas chère, et tout est bien qui finit bien ! (Source : Computerbase)

 

western digital toshiba joint venture fab map

Fab, Fab, Fab, Fab, Fab, Fab !

 Après une période de remous, retour au business as usual. Western Digital continuera à financer à grands coups de milliards son aventure avec Toshiba Memory.  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 13 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !