On était assez inquiet de la santé de Grosbill depuis de nombreux mois, et cela avait été confirmé fin juin par une procédure visant à assurer la survie de la structure dans le cadre de sa restructuration. Billou a en effet été racheté en 2015 à la famille Mulliez (Auchan), peu prompte à garder des affaires en mal de rentabilité, qui détenait l'enseigne depuis une dizaine d'années par Mutares, une holding spécialisée dans les reprises de moyens business en difficulté, déjà derrière le rachat de Pixmania avec un résultat peu convaincant (pour rester poli). Et depuis deux ans, avec une baisse de CA et une augmentation du déficit, Grosbill semblait aller dans la même direction avec notamment un catalogue peu attractif, tant que sa diversité que sur son placement tarifaire, ce malgré quelques actions intéressantes.

groupe electrogene

Grosbill sort de sa survie artificielle !

 

Exit Mutares donc, qui sort de l'aventure. Grosbill revient à ses origines, c'est-à-dire une boite gérée par un des cinq fondateurs initiaux et sur ses fonds propres, s'engageant en quelque sorte comme s'ils recréaient la structure. Les coûteuses boutiques ayant pignon sur rue sont passées de 9 à 3. Mais surtout, à l'instar du meilleur acteur français qui ne cesse de se développer, la nouvelle direction souhaite revenir à ses premières amours à savoir pas nécessairement la course aux prix qui risque d'être assez compliquée vue la concurrence acharnée sur les maigres marges du secteur, mais vers une empreinte qualité et technophile bien plus marquée, pour re-séduire les spécialistes experts.

 

grosbill

 

De cette politique devrait resurgir une offre plus conséquente en magasin (4000 refs VS 2000 aujourd'hui) et sur le site avec en point de mire 30 000 références. Un peu de dynamisme et un acteur quasi indépendant face aux mastodontes présents sur l'hexagone, c'est un pari audacieux que nous saluons avec bienveillance, et ne pourra être que bénéfique tout comme l'est une concurrence redevenue plus saine sur le marché des processeurs. Notre ami Pierre, toujours bien au fait des coulisses du petit monde des etailers techs en France, vous offre via ce billet une analyse et un historique plus complets que nous vous invitons à lire si je sujet vous intéresse. Sinon, prenez une glace à la mangue, parce que c'est assez bon en fait.

Sur le comptoir, au même sujet

  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 22 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !