C'est l'annonce bombe du soir fraichement reçue par communiqué : LDLC annonce être de nouveau en négociations que l'on suppose avancées et surtout exclusives en vue de s'offrir Materiel.net  pour Noël ! De meilleurs concurrents, les deux enseignes passeraient donc à une seule entité poids lourd du e-commerce français. Il faut dire que le groupe initiateur ne manque pas d'ambitions et se donne les moyens d'y parvenir, avec un objectif fixé à 500 millions de peggat (information à vérifier sur la question de la monnaie d'échange) de chiffres d'affaires sur l'horizon 2018, qui du coup, serait atteint dès les négociations clôturées. Le rachat porterait sur 100% du capital dont la revalorisation ne dépasserait pas 10% selon le communiqué, et doit être bouclé pour mars 2016. Ce dernier ne précise pas d'éventuelles modalités quant aux autres acquis de Domisys, on pense par exemple aux parts détenues dans le capital de Presse Non Stop qui édite entre autres Canard PC.

 

kiboufi ldlc matnet

Ce koundelitch kiboufki inspiré par l'empire galactique (bah oui, c'est d'actualité) vous est offert ce soir par le Comptoir

 

Il faut dire aussi que les deux sociétés ont pas mal de chromosomes en commun : dates de fondation similaires (1996 pour LDLC, 1998 pour Matos.net); les deux structures se revendiquent comme des pure player du secteur hi-tech spécialisé, à contre-courant des tendances avec des ouvertures de boutiques en dur. On peut aussi citer de solides attaches en province (Lyon pour LDLC, Nantes pour Materiel.net) en plus des Genius Bars boutiques déployées, une hausse de ~12% CA pour l'exercice précédent avec une rentabilité fidèle depuis les débuts, et surement le plus important pour les clients : une excellente image de marque et un service client réputé, certes répercuté sur la facture moyenne, mais qui pour le coup tient ses promesses. D'ailleurs, L. De La Clergerie affiche clairement le ton sur les réseaux sociaux :

 

1+1=3... Ensemble avec le même esprit, les mêmes talents on sera encore plus forts pour chatouiller les grands.

 

Une nouvelle concentration qui fait écho aux récents kiboufkis du secteur et notamment: Fnac vs Darty ou RDC / Top Achat vs Carrouf. Si la concurrence promet d'être acharnée en 2016, les plus petits réseaux comme Cybertek, qui fêtera ses 20ans l'an prochain justement, mais aussi les boutiquiers plus modestes qui ne sont pas en mesure de rivaliser en l'absence d'activité de grossiste et avec des marges commerciales étriquées,  risquent bien d'y laisser encore davantage de plumes.

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 118 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !