Ah le fichier TES, c’est un peu comme un feuilleton qui n’en finit pas, des rebondissements, des trahisons, du suspens, cette fois c’est le CNNum (Conseil National du Numérique) qui s’autosaisie et attaque le projet, l’accablant de critiques. Le fichier des titres électroniques sécurisés rassemble de nombreuses données biométriques de l’individu (incluant la couleur de son slip), créé depuis 2008, il contient 15 millions de jeux de données.

 

Selon le CNNum des failles dans le fichier ont été découvertes, ces dernières sont d’ailleurs présentes depuis plusieurs années et n’excluent pas des fuites de données des concitoyens. Le conseil indique également que l’utilisation détournée de ce fichier pourrait permettre d’identifier les individus par exemple grâce à leurs empreintes, ce qui éloigne donc de sa portée première : l’authentification.

 

Dans son rapport, le CNNum invite le Gouvernement à détailler son plan d’action et appelle les candidats à l’élection présidentielle à s’exprimer sur ce sujet. Comme déjà évoqué, le Conseil propose de chiffrer les données, grâce à un tiers de confiance possédant la capacité de les déchiffrer. Ou même de conserver les données biométriques sur un support individuel détenu par le propriétaire (de ces données). Ce qui est d’ailleurs, également, recommandé par la CNIL.

 

Quoi qu’il en soit se pose la question du droit de propriété des individus sur leurs données biométriques. Notamment, dans un contexte où les fuites de données ne sont pas rares et pour le moment sans aucune solution proposée pour sécuriser la création de ce système, dans une situation géopolitique variable...

 

futurama privacy

 

C’est ici pour s’informer et prendre connaissance dudit rapport.

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !