• Conclusion

dirt2 jaquette pcIl est temps à présent de dresser un petit bilan de cet Express, qui comme son nom l'indique est un coup d'oeil rapide et n'est pas une étude exhaustive. A l'instant T il est bon de saluer le travail fait par Codemasters sur ce premier gros titre DirectX 11, dont l'EGO engine ne cesse de surprendre, laissant présager le meilleur pour le futur F1 2010. En effet pour ceux qui sont sous DX9, le jeu tournera dans d'excellentes conditions, même pour des cartes modestes type HD4770/4850, GeForce 9800GT, voire HD4670 ou GeForce 9600GT moyennant quelques concessions. Pour autant les cartes AMD HD5000 testées ici sont au niveau pour le jeu DX11, et avec les détails à fond on peut jouer avec une moyenne égale à 30 images par seconde sans tomber sous les 25. On ne peut nier cependant que l'on reste déçus par les apports Dx11 qui, s'ils sont agréables en dehors de l'action, restent malgré tout limités au regard du battage  qui a été fait autour.

 

Néanmoins, une fois qu'on a goûté à DX11 dans ce jeu, il est dur de repasser sous DX9, et pour cause : les deux effets les plus pénibles étant le HDR archi envahissant sous DX9 et l'effet de flou présent sur la scène complète, ces désagréments disparaissent sous DX11. Est-ce là une spécificité de DX11 via des shaders plus complexes sans pour autant être (beaucoup) plus gourmands, un manque de comparaison avec DX10 ou une volonté d'exagérer ces effets par les développeurs, un peu de tout ça sans doute, bien que  les shaders DX9 soient le plus à incriminer dans l'histoire... Moteur 3D multi-plateformes oblige et  son lot de non-optimisations pour nos bêtes de courses desktop.

 

Le jeu en lui même reste très orienté arcade avec une petite pointe de simulation (du même niveau que Grid, ce n'est pas trop violent), aussi on avance en terrain connu. La prise en main est immédiate tout en restant perfectible, le tout avec des niveaux de difficulté qui sont bien ajustés; mais clairement ce n'est pas Dirt2 qui vous poussera à vous surpasser: le mot d'ordre reste "fun" et du fun, vous en aurez pour votre argent !  Les modes de jeu sont nombreux et variés, les voitures diffèrent légèrement les unes des autres, l'immersion sonore à l'instar de Dirt et Grid est excellente. Il est possible de choisir le niveau de difficulté de chaque course indépendamment les unes des autres, ce qui modifie vos gains et vos points XP glanés, et donnant accès pour les plus pointilleux d'entre vous à des réglages plus poussés de la twingo à David de votre bolide. Le menu est original mais bien qu'intuitif un peu lourd, les allers-retours entre votre stand et la caravane s'avérant fastidieux, un héritage console assurément. Enfin le titre dispose d'un mode multi joueur plutôt riche, ne souffrant pas trop du lag induit par les mauvaises connexions au web, et tout à fait fidèle au mode solo par sa richesse. A vous donc de jouer et si vous n'étiez pas convaincus, vous avez encore la possibilité de télécharger la démo officielle.

 

NDTG : un grand merci à Pascal et à David pour leur aide précieuse dans la finalisation de cet express.

 



Les 46 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !