• Les performances

Voici les tests de chauffe qui sont réalisés avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

Sans prétention, le Pure Loop 120 se place en bas de la pile, avec des performances honorables pour son petit gabarit. Il viendra s'insérer dans un espace réduit pour assister votre CPU, overclocké si besoin. Attention tout de même à ne pas trop forcer sur l'OC, notre test à 220 W échoue même à pleine vitesse. Le petit Pure Loop se fait un excellent rival du Kraken M22, affiché au même tarif. Ce dernier soufflant plus fort, il parviendra à dissiper un peu plus de Watts.

 

En ce qui concerne le Pure Loop 240, nous avons affaire à un modèle aux performances tout aussi honorables. Il se place au milieu des modèles les plus abordables, mais pris en embuscade par l'excellent Liquid Freezer II 240 d'Arctic. Le 240 parviendra à soutenir un gros CPU overclocké dans l'effort. Nos tests passent sans encombre jusqu'au troisième palier de régulation à 220W. En dessous c'est plus délicat puisque nous échouons.

 

• et les nuisances sonores

Nous revoyons un peu notre copie pour la présentation des nuisances sonores des kits testés. La multiplication des références donnait lieu à un joyeux bazar. Laissons place à 4 références (qui ne sont pas susceptible de rester selon les retours) : le Liquid Freezer II 240 (un excellent modèle d'entrée de gamme), le H115i RGB Pro (un bon 280 mm équilibré), le Kraken X52 (une référence peu connue pour sa discrétion) et enfin le NH-D15 (référence dans l'air cooling). Le modèle testé sera confronté à ces modèles et les données récoltées sur les anciennes références restent disponibles dans la partie dédiée aux tests Cooling du site.

 

 

Du côté des nuisances sonores, nous constatons du mieux sur les deux références. Pour le 120 mm, cela s'explique par l'abandon du second ventilateur et pull, responsable en partie de la perte de performances. Jusqu'à 75 % de la régulation, Le Pure Loop 120 est plus agréable que le Silent Loop de même taille. En dessous, la mesure est assez proche, la différence se fait moins nettement à l'oreille. Par contre, au minimum le Pure Loop 120 émettra quelques dB de plus. Si ça n'est pas (ou peu pour les oreilles les plus aiguisées) perceptible en pratique, la mesure est formelle et cela semble dû à la nouvelle pompe placée plus haut sur le kit.

 

Le Pure Loop 240 gagne le combat à pleine vitesse contre son homologue cuivré. L'écart se réduit assez rapidement avec une mesure similaire à 75%. Sous ce seuil, le Pure Loop 240 sera sensiblement plus audible et pour ce modèle nous pouvons clairement le mettre sur le dos de la pompe, qui émet un bruit plus marqué que sur le Pure Loop 120, sans toutefois être excessif. Il s'agit pourtant des mêmes modèles utilisés sur toute la gamme. Nous avons un écart de 2 dB à 50% et un peu moins de 3 dB à 25% des capacités de la ventilation.

 

• Pour conclure

comptoir 4starsbe quiet! avait marqué les esprits avec sa gamme d'AIO Silent Loop, abandonnée depuis suite aux déboires que nous connaissons. Nous ne l'attendions pas forcement de si tôt sur ce segment, mais voilà la marque est de retour avec une gamme plus abordable et qui abandonne le partenariat avec Alphacool. Les modèles proposés se sont révélés très agréables à l'usage, avec un système de fixation d'une extrême simplicité et une capacité d'intégration assez aisée. Ils perdent en superbe, avec un retour à l'aluminium pour les radiateurs, mais la qualité de fabrication reste irréprochable puisque l'assemblage et la finition sont des plus soignés, comme toujours.
L'équipement est assez léger de prime abord puisqu'il se contente des (excellents) ventilateurs Pure Wings 2 PWM High Speed et du nécessaire de montage sur tous les sockets actuels. En ouvrant le carton, nous trouvons également un flacon de liquide de refroidissement qui permettra d'effectuer une maintenance si besoin, ce qui est rare dans cette gamme de prix.
La pompe déportée sur les tuyaux est assez déroutante, mais il s'avère que cela ne pose pas de problème particulier lors du montage, car l'ensemble reste finalement assez souple. Le nouveau bloc en plastique est solide. La touche de gris donne un petit air chic au kit et l'éclairage blanc se montre finalement très discret.
Les performances des modèles seront en adéquation avec le segment visé. Les Pure Loop ne pulvérisent pas la concurrence et ne font pas moins bien surtout. Les nuisances sonores sont maîtrisées sur ces modèles, bien que l'on note une légère hausse des nuisances lorsque la ventilation souffle au ralenti.
Cette nouvelle série se montre assez à l'aise et mérite toute notre attention. Nous garderons un oeil sur sa fiabilité en utilisant au maximum le Pure Loop 240. à l'issue de notre test, nous ne pouvons qu'être satisfaits de l'expérience. La gamme se heurte tout de même à une concurrence assez rude du côté de chez Arctic, mais qui souffre de son succès. Nous accordons donc 4 étoiles à cette nouvelle série Pure Loop de be quiet!, qui gagne d'un cheveu sur le terrain de la performance et de la facilité d'installation, mais qui se fait quand même malmener sur les nuisances sonores !

 

 conclusion bequiet pure loop

 


asus 40 gskill 40 noctua 40 intel_logo.jpgdocmicro

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !