• Les performances

Voici la première série de mesures effectuée sur notre plateforme de test. Elles sont réalisées avec la ventilation d'origine et sa régulation propre si elle est proposée. Ensuite nous procédons aux mesures selon le pourcentage de vitesse défini dans notre protocole. Nous vous proposons dans cette seconde phase deux mesures réalisées à 140W puis à 220W. Les résultats sont exprimés en Delta T, c'est-à-dire température du processeur - température ambiante. Voici les résultats :

 

 

Dès le démarrage, le MasterLiquid ML360R RGB nous impressionne. Les réglages n'étant pas fait pour le test, nous avons pu voir des deltas négatifs sur un processeur de 95W au repos. En effet, l'engin était capable de tenir le processeur 2°C en dessous de la température ambiante. La petite anecdote passée, est-ce que l'engin reste efficace à 140 W ? La réponse est oui, bien que les modèles de 240 mm équipés de radiateurs en cuivre soit un peu plus performants avec ce TDP à dissiper. Le ML360R RGB se place très bien à 140W, jouant au chat et à la souris avec les Eisbaer 240 et Silent Loop 240. Dans des conditions classiques, le modèle est excellent.

 

Qu'en est-il en cas d'overclocking poussé ? L'engin s'en sort encore une fois très bien, mais se heurtera aux meilleurs modèles de 280 mm. Les Kraken X62 et H115i viennent se mêler au trio de tête pour chambouler la hiérarchie établie lors du test à 140W. Le ML360R RGB bataillera pour rester dans les meilleurs. Il parvient cependant à maintenir le processeur lourdement surcadencé en vie alors que nous aurons réduit la vitesse de rotation de ses ventilateurs à 25%. Dans ce cas de figure, il se montrera bon également.

 

• Les nuisances sonores

 

 

En ce qui concerne les nuisances sonores, nous n'attendions pas de miracles. Pourtant ce kit est équipé de trois ventilateurs nous en fait un petit. Le bruit généré reste "modéré" à pleine vitesse avec un relevé à 54,2 dB. La régulation au premier palier permet de tomber sous les 50 dB, mais l'engin reste audible. Nous avons relevé 47.6 dB. Nous passons ensuite d'un bon pas sous le seuil de bruit jugé tolérable. Le ML360R RGB ne génère ainsi que 41,4 dB au palier intermédiaire, ce qui reste audible, mais parfaitement  supportable. Il faut attendre le dernier palier de régulation pour profiter d'un système bien plus silencieux à l'usage. Nous relevons 35,5 dB au dernier palier. On ne pouvait pas s'attendre à faire aussi bien avec ses trois ventilateurs véloces, mais c'est le cas.



sommaire

1 • Préambule
2 • Présentation
3 • Protocole de test
4 • Performances et nuisances sonores
5 • Conclusion

Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !