• PERFORMANCES

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

 

Comme d'habitude, nous testons le ventirad avec deux TDP. On commence par le moins élevé et l'on constate que l'hyper 212 Black Edition ne s'en sort pas trop mal. Le Dark Rock 4 à 70 balles est en sueur, car le petit modèle de Cooler Master le talonne sans difficulté. Le Shadow Rock Slim est également collé de très près (49.95€). Les deux bequiet! devancent respectivement d'un à 1.5°C l'Hyper 212 Black Edition lorsque les ventilos tournent à fond. Au premier palier de régulation, le Cooler Master se place encore très bien sur notre panel de test. On remarque que le Gammaxx GT, devancé dans un premier temps, repasse devant lui de peu. En réduisant encore la vitesse de sa ventilation, l'Hyper 212 tombe dans le classement, passant derrière le NH-C14 pour quelques dixièmes de degré. Au minimum, il opère une remontada des familles, se plaçant à nouveau derrière le Shadow Rock Slim vers le haut du panel, et distançant largement le Dark Rock 4 cette fois.

 

Sur un processeur de 140W, le petit nouveau s'en sort encore très bien. On le retrouve à 1°C derrière le Dark Rock 4. Le Shadow Rock Slim étant cette fois plus à l'aise avec ses 140 mm, tandis que le Gammaxx GT est un peu en retrait. En diminuant la vitesse de rotation du FP120, le modèle de Cooler Master reste en bonne position, mais se laisse distancer par les deux bequiet!. À 50%, on commence a sentir une légère faiblesse de l'Hyper 212 Black Edition. À la peine, il passe derrière le Gammaxx GT d'un poil. Enfin, sur le dernier palier de régulation, il ne faillit pas et se paye même le luxe de distancer de 2°C le Dark Rock 4.

 

En résumé, les performances de ce modèle abordable sont très bonnes et nous avons présumé de ses capacités. Le petit Hyper 212 Black Edition ne tiendra pas 5 minutes faces aux 220W de l'héxacore overclocké.

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

C'est un exercice qui vous est familier maintenant et qui nous permet de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Voici les nouvelles références face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le modèle testé aujourd'hui face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

 

L'exercice suivant remet bien en place l'Hyper 212 Black Edition. Si la finition est clairement améliorée, les performances sont certes bonnes, mais il reste loin d'être aussi endurant qu'un gros aircooling haut de gamme ou qu'un bon AIO.

 

• Nuisances sonores

 

En ce qui concerne les nuisances sonores, le FP120 sait donner de la voix à pleine vitesse, mais sans plus. Flashé à 49.5 dB, l'Hyper 212 Black Edition sera audible dans ces conditions. Le bruit généré, plutôt grave, reste très supportable et devrait être correctement atténué une fois la configuration dans un boîtier. La régulation PWM permettra de "dompter" la bête et de la rendre inaudible dès 50% de sa vitesse et lors des faibles sollicitations. Là encore, l'Hyper 212 Black Edition nous surprend par ses capacités.

 

• Et donc ?

comptoir_5stars.pngCooler Master sait faire perdurer ses bonnes références. L'Hyper 212 en est la preuve, avec maintenant onze années d'existence et huit révisions qui se sont succédé. Il fallait frapper fort pour redonner de l'intérêt à ce modèle d'entrée de gamme. C'est pourquoi la marque taïwanaise a amélioré le look et la finition de son modèle. Venir jouer sur le terrain de bequiet! c'est culotté, mais ça marche. L'Hyper 212 Black Edition a beaucoup de style avec cette finition nickelée noire et son top en aluminium brossé. Les bouchons de caloducs viennent ensuite ajouter une nouvelle touche de standing à ce modèle. On n'oublie pas les fans de RGB avec la version RGB Black Edition, qui adopte un ventilateur SF120R RGB. Ce modèle bénéficie également de fixations de ventilateur bien plus pratique ; option qui aurait pu être adoptée sur le Black Edition également... Tant pis, on fera sans. L'Hyper 212 Black Edition s'est montré à la hauteur sur nos deux CPU, se positionnant bien malgré le segment auquel il est destiné. Les nuisances sonores sont bien maîtrisées sur notre exemplaire appuyée par l'efficace Silencio FP120. Ainsi équipé, il vient titiller le Dark Rock 4, 30€ plus cher. La nouvelle finition et les performances laissaient penser que le prix connaitrait lui aussi une augmentation. Ce n'est pas le cas puisque son créateur souhaite garder le côté abordable de l'Hyper 212. Vous trouverez donc la version Black Edition à 34.90€ sur nos étales. Intéressé par les lumières qui clignotent ? Il vous faudra débourser 10€ supplémentaires pour un Hyper 212 RGB Black Edition. À l'issue de notre test, cette nouvelle version nous fait bonne impression, c'est pourquoi nous décidons d'attribuer la note maximale à l'Hyper 212 Black Edition de Cooler Master, dont le rapport performances/Prestations/Prix est des plus intéressant ! Cette évaluation ne vaut pas pour la version RGB qu'il faudra tester sur les nuisances sonores notamment pour nous faire une idée.

 

Cooler Master Hyper 212 Black Edition [cliquer pour agrandir]conclusion hyper 212 be

 


asus 40 corsair 40 antec 40 intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 

 



Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !