• Performances

Commençons par les mesures de performances brutes du ventirad. Ces mesures sont réalisées sur notre nouvelle plateforme Intel, en limitant la vitesse de rotation de la ventilation de 100% à 25%, par tranche de 25%. Voici les résultats :

 

Du côté des performances, le H7 Quad Lumi est capable de dissiper jusqu'à 160W de TDP comme l'indique Cryorig (20 de plus que la version initiale). Nous constatons qu'il est très à l'aise avec notre processeur à 95W. Les températures sont correctes face aux ventirads testés avec le nouveau protocole et l'engin ne se laisse pas trop distancer par le modèle de 140mm que nous avons ajouté. Sur un CPU de 140W, une fois de plus le H7 Quad Lumi ne s'en sort pas trop mal. Il reste par contre à distance à pleine vitesse, réduisant le gap à mesure que nous passons les paliers de régulation. Il n'est par contre pas capable de maintenir le processeur en vie à 25% de ses capacités. Nous avons tenté pour le fun les 220W, mais ce fut un échec lamentable.

 

Face à du gros, du lourd, du liquide, il est toujours bon ?

L'exercice avait été réalisé lors du test de la solution hybride de chez Phononic et permettait de bien positionner le modèle testé face à du gros concurrent. Nous réitérons ici l'expérience face à un watercooling prêt à l'emploi au rapport performances/prix imbattable et notre gros NH-D15 toujours dans la course. Que vaut le H7 Quad Lumi face à ces monstres sur le processeur de 140W ?

 

Le H7 ne créera pas la surprise ici. Il se laisse distancer face aux solutions haut de gamme présentées. Nous relevons des températures 7°C plus élevés par rapport aux Noctua (soit 34% environ) et 8°C plus élevés que sous le watercooling (37%). L'écart se creuse encore à 50% de la vitesse du ventilateur pour tomber en échec au palier suivant. Comme vous le voyez, le H7 Quad Lumi est une solution qui trouvera son sens sur une configuration légèrement overclockée, dans un boîtier de faible encombrement.

 

• Nuisances sonores

Nous en arrivons aux relevés des nuisances sonores. Disons-le tout de suite, le QF120 LED n'est pas vraiment discret à pleine vitesse. Nous relevons près de 52dB lorsque le 120mm donne tout ce qu'il a. La régulation permet de calmer ses ardeurs, mais il reste audible à 75%. Il devient ensuite discret puis carrément inaudible sous les 50%. Comme toujours, le connecteur PWM sera là pour éviter les nuisances trop importantes en pratique.

 

• Et donc ?

comptoir_4stars.pngLe H7 dans sa déclinaison Quad Lumi est réussi. La marque améliore les performances d'environ 10% avec les modifications apportées sur le radiateur, notamment au niveau du nombre de caloducs et de leur positionnement. L'engin, bien que déjà bon à la base, devient alors nettement plus compétitif face aux concurrents du segment; il est par contre très difficile à trouver en France. L'éclairage du radiateur est réalisé en collaboration avec NZXT, qui intègre le contrôleur dans le système et permet de gérer les différents effets de lumière via son logiciel CAM. L'effort aurait pu être poussé jusqu'à l'éclairage du ventilateur QF120 LED qui se contentera de blanc durant toute sa durée de vie. Les performances sont bien là et permettent au H7 Quad Lumi de refroidir un processeur overclocké raisonnablement sans souffrir. Là où le ventirad déçoit un peu, c'est au niveau des nuisances sonores générées. Le ventilateur est largement audible dès qu'il tourne à fond, ce qui pourra gêner les plus exigeants d'entre nous. Fort heureusement, comme toujours, la gestion PWM est là pour corriger le tir. Niveau compatibilité, ce modèle n'opposera aucune contrainte réelle, du moment que vous prenez en compte sa hauteur de 145mm. Il est compact et ne viendra pas gêner vos slots de mémoire, même sur LGA-2011-3. Le système de fixation est revu ici pour faciliter la manoeuvre délicate sur le H7 initial. Les modifications opérées et l'ajout du système d'éclairage font par contre augmenter la facture. Vous devrez débourser près de 60€ (20/25€ supplémentaires) pour obtenir la version éclairée du H7... si vous la trouvez ! Nous terminons notre dossier consacré au H7 Quad Lumi de Cryorig par une note de 4 étoiles. Le bruit généré par l'engin lors de grosses sollicitations et son prix revu (très) à la hausse lui font perdre la dernière étoile.

 

Cryorig H7 Quad Lumi [cliquer pour agrandir]h7 quad lumi


asus 40 corsair 40 antec 40 intel_logo.jpg

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test



Sommaire

1 • Préambule
2 • Protocole de test
3 • Performances et conclusion

Les 19 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !