• Températures

Avant de surcadencer nos CPU, jetons un rapide coup d’œil aux différentes températures relevées pour nos protagonistes durant les tests à leurs fréquences par défaut. Les refroidisseurs utilisés sont décrits en page protocole, quant à la pâte thermique, il s'agit d'ARCTIC MX-4.

 

barbecue steaks

 

À l'exception notable du Ryzen 7 3800XT consommant moins que son aîné, les XT s'avèrent bien plus chauds que leurs pendants "X". Pourtant, les fréquences ne varient pas significativement entre eux sous cette charge, il n'empêche que l'on se retrouve déjà aux limites du NH-U12S SE-AM4 avec notre R9 3900XT.

 

 

 

• Overclocking

Concernant l'overclocking, AMD a décidé d'inclure un mode simplifié à son excellent Ryzen Master. En effet, l'ajout régulier de fonctionnalités a fini par le rendre complexe pour les néophytes. Ainsi, ce logiciel retrouve une simplicité d'utilisation enfantine, sans décevoir toutefois ceux désireux d'aller plus loin, via l'affichage avancé (identique aux précédentes versions). 

 

Ryzen Master mode simplifié

Ryzen Master se dote à présent d'un affichage simplifié

 

Précisons que nous validons toujours nos surcadençages par 30 mn d'OCCT sans erreur et que pour ce dossier, nous avons dû utiliser un AIO (Thermaltake Water 3.0 360 Riing RGB Edition) pour procéder à l'overclocking, du fait des températures déjà élevées en fonctionnement nominal de nos "XT". Malgré l'usage de ce dernier, nous avons dû nous contenter de 4,5 GHz pour le 3900XT, les paliers supérieurs nécessitant un accroissement de tension conduisant à une mise en sécurité de la carte mère, du fait d'une température CPU trop élevée. C'est tout de même 200 MHz de mieux que le 3900X. Les conséquences de cet accroissement de fréquence, sont une surconsommation de 42 W sur le 12 V (+24%) et des performances progressant de pratiquement 10% sous Cinema 4D. La température atteint néanmoins 92°C durant l'exécution du test, malgré le refroidissement liquide.

 

Ryzen 9 3900XT overclocké

Le Ryzen 9 3900XT après surcadençage de tous ses cœurs

 

Passons au Ryzen 7 3800XT à présent. La température ne nous a cette fois pas réellement posé de souci avec l'AIO, de quoi frôler les 4,6 GHz, sans les franchir toutefois, les 25 MHz manquants n'étant pas stables même avec 1,4 V effectif (et la température devenant déjà critique avec cette tension). De quoi gagner 7% de performance pour une consommation en hausse de 17 W (+12,5%) et une température beaucoup plus raisonnable de 83°C. En comparaison du 3800X testé l'an dernier, le gain est de 125 MHz pour notre exemplaire.

 

Ryzen 8 3800XT overclocké

Le Ryzen 7 3800XT surcadencé tous cœurs

 

Last but not least comme se plaisent à dire les anglo-saxons,  voici à présent le Ryzen 5 3600XT dans cet exercice. Alors que notre 3600X s'était montré très décevant à l'époque (4,25 GHz), la version T franchit avec succès les 4,6 GHz, 375 MHz de mieux tout de même ! Rappelons à toutes fins utiles que cette activité reste une loterie selon la qualité de chaque puce, rien ne garantit que les écarts mesurés avec ces échantillons, soient représentatifs du différentiel entre "X" et "XT". Ceci étant dit, après overclocking, les performances du 3600XT progressent de 9%, pour une surconsommation de 17 W (+15%) sur le 12 V. La température atteint 84°C durant l'exécution du test.

 

Ryzen 5 3600XT overclocké

Fréquence du Ryzen 5 3600XT après overclocking de tous ses cœurs

 

En résumé, ces versions "XT" semblent disposer d'une marge d'overclocking plus élevée que les premiers exemplaires "X" testés il y a un an. Il est toutefois que les versions plus récentes de ces derniers, profitent elles aussi d'une marge comparable à ce niveau. Dans tous les cas, il faudra opter pour un refroidisseur performant si vous désirez overclocker une de ces puces, ce point devenant rapidement limitant. Voilà ce que nous pouvions vous dire sur ces nouveaux processeurs, passons au verdict page suivante.



Les 28 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !