• Fouille intégrale de la carte

Comme d'habitude, passage à la fouille intégrale pour commencer l'inspection avant de faire rougir et chanter cette carte mère : 

 msi x570 meg unify - vue de face [cliquer pour agrandir]

Un noir mat et uniforme, qui conviendra à ceux qui veulent du sobre et efficace

 

Pour faire très simple, la carte reprend la quasi-intégralité de la MEG X570 Ace, mais sans les ajouts cosmétiques de celle-ci. Nous pouvons remarquer aussi que le caloduc entre les VRM et le chipset disparaît, nous y reviendrons pour l'impact. Il faut avouer que le pari est réussi : même sans les ajouts cosmétiques habituels, la carte est très classe et ne fait pas cheap. Nous avons ici 4 slots pour 4 barrettes DDR4, question ports, comptez sur 1 PCIe x16 4.0, 1 PCIe x8 4.0 (partagé avec le x16), un PCIe x16 4.0 lié au chipset et 2 ports PCIe x1 4.0 qui ne peuvent fonctionner simultanément.

 

msi x570 meg unify - pcb en vue détaillée [cliquer pour agrandir]msi x570 meg unify - pcb en vue de dos [cliquer pour agrandir]

Voici notre petite analyse rituelle du PCB avant et arrière, avec les principaux éléments associés à cette mobale. La carte rappelle très fortement la MEG X570 Ace une fois totalement nue.

 

Il est difficile de ne pas penser à la version MEG X570 Ace une fois la carte démontée. En effet, le PCB suit la même base à quelques éléments près : une des puces réseau a disparu, le potentiomètre Game Boost change pour un simple bouton et les debug LED sont déplacées. Sur l'ensemble, la carte suit donc la construction robuste et organisée de la MEG X570 Ace.

 

msi x570 meg unify - dédoublement des phases d'alimentation [cliquer pour agrandir]msi x570 meg unify power ic

msi x570 meg unify - zoom sur les VRMs [cliquer pour agrandir]

Pas de surprise, nous retrouvons l"alimentation solide qui était présente sur la version colorée : puces DrMOS et layout optimisé

 

Pour ce qui est de l'alimentation, MSI met le paquet tout en restant raisonnable. Ce sera donc un alexandrin de VRMs IR3555 avec 6 phases dédoublées numériquement par des IR3599 le tout piloté par une puce IR35201, MSI  ne va pas loin et se fourni intégralement chez le même fournisseur, la réputation de Infineon n'étant plus à faire. Pour le contrôleur IR35201 il est configuré en mode 6+2 du coup, gardant les deux dernières phases pour la gestion du SOC AMD. C'est solide, mais le nombre de composants passifs et leur taille sont plus réduits, la multiplication des phases rendant suffisantes les petites selfs au risque par contre d'augmenter les problèmes de Vdrop, le filtrage final restant toujours un peu faible dans l'ensemble.

 

msi x570 meg unify - puces audio : alc1220 [cliquer pour agrandir]

msi x570 meg unify - puces audio : dac [cliquer pour agrandir]

MSI n'a toujours pas été tenté d'utiliser des condensateurs non chimiques comme des WIMA pour ses cartes mères haut de gamme

 

Pour l'audio MSI continue son choix de délaisser d'un système basé sur les meilleurs composants passifs au profit du classique ALC1220 + DAC ESS Sabre. Bien que l'ajout d'un amplificateur dédié pour les prises casques permet d'améliorer le rendu, c'est dommage de ne pas avoir rajouté quelques centimes - vu le tarif - pour booster l'ensemble. Par contre l'utilisation de couches de PCB et d'une isolation dédiée devrait permettre un meilleur rapport signal/bruit et un son correct.

Tant qu'à parler son, le système de refroidissement du chipset X570 est silencieux, ce qui est rassurant. MSI a par ailleurs revu celui-ci pour le rendre plus efficace, en révisant le radiateur et en utilisant une jonction à base de pâte thermique, plutôt qu'en utilisant un pad de silicone. Les résultats attendus seront donc meilleurs, puisque cela permet de rendre plus efficace le refroidissement, mais nous y reviendrons plus tard.

 

msi x570 meg unify - alimentation du chipset X570 [cliquer pour agrandir]msi x570 meg unify - alimentation de la DRAM [cliquer pour agrandir]msi x570 meg unify - refroidissement du chipset [cliquer pour agrandir]

msi x570 meg unify connectors

Le refroidissement du chipset a été revu, et l'utilisation de pâte thermique pour la jonction avec le radiateur est la bienvenue

 

Pour terminer notre fouille en profondeur, on va parler connectique. La façade arrière est complète avec 2 ports USB 3.1, 3 ports USB 3.1 Gen 2 Type-A et un port USB 3.1 Gen 2 Type-C, 2 ports USB 2.0 pour les périphériques souris/clavier, une puce Ethernet Realtek 2.5G et le Wi-Fi 6. Notez la fonctionnalité de flashage de BIOS directement depuis un lecteur USB sans avoir besoin de booter le PC, pratique en cas de mauvaise manipulation, toujours présent sur les grosses gammes du constructeur et toujours aussi appréciable.

 

La connectique interne est chargée, la liste est vaste et longue, mais nous remarquons la présence d'un connecteur pour port USB 3.1 Gen2 Type-C et des branchements aRGB, et bien entendu aucun RGB embarqué sur cette carte mère.



Les 23 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !