• Protocole de test des mobales

prot cdh pico technology

Il est temps de passer aux choses sérieuses maintenant : que vaut cette petite mobale en situation réelle ? De nos jours, analyser les performances en utilisation standard ou tester les débits sur les transferts de données est juste utile pour faire des graphes bourrés de chiffres trop souvent creux. Le Comptoir s'est donc focalisé sur ce qui vous impacte vraiment dans la vie de tous les jours : la stabilité et la température.

 

Pour le protocole de test, le but est de mesurer jusqu'où peut aller la carte mère en termes de stabilité sans se transformer en grille-pain de silicium. On va pour le coup axer notre protocole sur du stress test, nous n'établirons pas de test de performances pures.

 

CPU  Ryzen 3900X (TDP 95W / 150W)

Cooling CPU  AIO Corsair H115i Pro

RAM  Corsair Vengeance RGB - 2x8 Go @ 3000 MHz CAS16

Stockage  LDLC SSD F6 Plus 480 Go

Alimentation  Corsair M850X

Boitier  Obsidian 500D (de chez Corsair, encore; une vraie config de pirate !)

 

Enfin, pour nos mesures physiques, le comptoir vous présente son nouvel oscilloscope numérique Robert - un Picoscope de la série 3000 couplé à une sonde du même fabricant et une pince ampèremétrique pour vous fournir des valeurs plus justes et plus précises. Robert permettra surtout de faire des analyses de comportement et de voir l'évolution des tensions/courants selon les situations ou le temps. Pour les tests de la partie audio, on retrouve notre chère Xonar Essence STX qui nous permettra de mesurer les paramètres physiques (distorsions, diaphonie...). L'overclocking sera fait à la main pour obtenir un TDP de 150W afin de garder une base constante de comparaison.

 

xonar essence stx gskill ddr4 sniper x prot rm850x ldlc f6 plus AIO corsair h115i pro

 

• BIOS UEFI et suite logicielle

Le BIOS des cartes entrée de gamme de chez ASRock est connu pour rester très simple et minimaliste. Mais le fabricant a tout de même renforcé les options pour l'overclocking, même si au final ça ne change que très peu puisque une bonne partie des options n'ont que peu d'intérêt sur une carte qui n'est pas faite pour l'OC. Pas d'interface moderne donc, nous avons le droit à un BIOS datant de la préhistoire où tout peut se faire au clavier. Même les descriptions manquent de détails, il faudra lire les manuels pour mieux comprendre le BIOS.

 

asrock x570 steel legend - accueil du bios [cliquer pour agrandir]asrock x570 steel legend - oc tweaker dans le bios [cliquer pour agrandir]

Une interface qui rappelle le début des années 2000, mais qui contient tout de même quelques options intéressantes

 

Pour ASRock les logiciels ont vraiment l'air de passer comme un atout secondaire et le travail est à revoir ici. Nous avons le droit au même soft de qualité discutable que les générations précédentes, le logiciel étant instable et ne mettant pas à jour correctement les valeurs indiquées dans le OC Tweaker. Pareil, impossible de revoir les règles avancées sur l'alimentation par exemple, il faudra toujours repasser par le BIOS, autant dire que vous pourrez très facilement vous passer de la suite logicielle du fabricant. Surtout que le Ryzen Master reste indispensable pour profiter au maximum du PBO, il devient non plus une option, mais un atout.

 

asrock x570 steel legend - logiciel A-Tuning [cliquer pour agrandir]asrock x570 steel legend - logiciel A-Tuning : gestion des ventilateurs [cliquer pour agrandir]

L'application A-Tuning est vraiment dépassée, et n'est pas compatible avec le fonctionnement de Zen 2



sommaire


Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 5 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !