• LGA 1155 & Chipsets série 6

Comme nous l'avons vu du côté CPU, Intel a décidé de faire évoluer son socket 1156 qui ne compte à présent plus que 1155 points de contacts. En dehors de ce détail et hormis les détrompeurs, les CPU sont physiquement identiques, le socket LGA1155 ressemble donc à s'y méprendre au socket 1156 :

 

LGA1155

Le socket LGA1155

 

Dans ce flot de mauvaises nouvelles (overclocking pratiquement limité aux modèles K, nouveau socket) un point intéressant est la conservation des entraxes entre les sockets 1156 et 1155. Encore heureux me direz-vous, mais avec le passif d'Intel à ce sujet ce n'était pas gagné. Au final les possesseurs d'un ventirad 1156 pourront le réutiliser si le coeur leur en dit en migrant sur LGA1155.

 

A nouvelle architecture, nouveaux chipsets et Sandy Bridge ne déroge pas à la règle. Deux plates-formes sont mises à disposition, la première s'appuie sur le P67 Express. Ce dernier ajoute par rapport au P55 des Lynnfield la gestion du SATA  6 Gb/s mais uniquement sur 2 des 6 canaux. Le débit du bus DMI est doublé tout comme celui des lignes PCIE gérées par ce chipset qui constituait le gros point noir de son prédécesseur. Au chapitre des regrets, l'absence notable de l'USB 3, Intel rechignant à l'intégrer... Le P67 est le seul permettant de changer les coefficients du Turbo Boost pour l'overclocking du CPU, par contre il ne gère pas les sorties vidéo nécessaires à l'exploitation de l'IGP des Sandy Bridge.

 

diagramme P67

 Diagramme Intel P67 Express

 

En fait cette tâche est dévolue au H67 (et ses 2 dérivés), qui hormis l'absence des options permettant d'overclocker est identique au P67 pour les autres fonctionnalités.

 

Diagramme H67

Diagramme Intel H67 Express

 

Voilà pour la partie théorie, passons à présent à la pratique !



Les 78 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !