Vous êtes sur un test d'une carte custom et de ses qualités propres, mais vous pouvez retrouver le test de son GPU ici :

review rtx 3070 ti

 

• Fouille intégrale de la carte

gigabyte rtx 3080 ti eagle - vue de face [cliquer pour agrandir]gigabyte rtx 3080 ti eagle - vue de dos [cliquer pour agrandir]

Le design des cartes Eagle reste toujours aussi basique, mais incorpore la ventilation traversante et un peu de RGB.

 

GIGABYTE reste sur le même design pour ses cartes Eagle, à savoir un carénage basique, à la couleur sobre et sans réellement d'ajouts cosmétiques. Notons tout de même que malgré le positionnement "entrée de gamme", un peu de RGB est présent au niveau des ventilateurs et la ventilation reste tout de même traversante. Autre point, la ventilation n'est pas symétrique, avec un ventilateur de 80 mm côté gauche, et deux ventilateurs de 90 mm à droite. Pour ce qui est des dimensions, nous sommes sur du 320 x 128 x 56 mm, ce qui reste assez imposant et qui donnera quelques difficultés dans les plus petits boitiers.

 

gigabyte rtx 3080 ti eagle - vue détaillée du pcb : face avant [cliquer pour agrandir]gigabyte rtx 3080 ti eagle - vue détaillée du pcb : face arrière [cliquer pour agrandir] 

Vues de face et de derrière des PCB avec des annotations afin de bien identifier chaque module présent sur la carte.

 

Malgré le placement en gamme "abordable" de cette RTX 3080 Ti Eagle, l'électronique reste correctement fournie et travaillée. Nous retrouvons une quantité très honnête de condensateurs de découplage de technologies variées, ce qui est essentiel pour maintenir une bonne stabilité, surtout à de tels niveaux de consommation. Les capteurs sont nombreux et permettent de mesurer au plus près la consommation électrique des différents éléments de la carte, et la double face est correctement exploitée, rien n'est à redire là-dessus.

 

gigabyte rtx 3080 ti eagle - zoom sur les VRM [cliquer pour agrandir]

Les VRM seront suffisants pour gérer le GA102, et devraient fournir un courant très propre.

 

Pour la puissance, GIGABYTE met en œuvre un circuit dimensionné pour rester dans les caractéristiques de base du GPU : 15 phases pour le GPU, 4 phases pour la mémoire GDDR6X, de quoi envoyer pas mal de jus tout de même. Les contrôleurs sont des modèles de chez uPI, et les VRM proviennent de chez Alpha&Omega, comme pour les autres cartes Ampere du fabricant. Nous apprécions surtout l'utilisation de nombreux condensateurs de filtrage avant et après la régulation, permettant de réduire au plus que possible les oscillations provenant de la transformation de tension.

 

gigabyte rtx 3080 ti eagle - puces d'alimentation [cliquer pour agrandir]gigabyte rtx 3080 ti eagle - gestion d'alimentation, des tensions et du RGB [cliquer pour agrandir]

GIGABYTE multiplie les puces de gestion de l'alimentation, ce qui permet d'optimiser le rendement selon la charge.

 

Continuons avec une petite analyse GPU-Z de nos cartes à base de GA102. Point d'overclocking d'usine ici, nous sommes sur les spécifications standards du processeur graphique vert. Mais ne vous y attachez pas trop, car la valeur donnée ne tient pas compte du fonctionnement du GPU Boost 4 de NVIDIA.

gigabyte rtx 3080 ti eagle gpuz

Données GPU-Z de la RTX 3080 Ti Eagle.

 

Le traditionnel GPU boost est toujours présent sur cette série, et nous pouvons voir que selon les tâches utilisées, les fréquences sont loin de ce qui est indiqué sur les informations statiques. Le souci reste le même - et sera probablement commun à toutes les RTX 3080 ti - puisque la carte se retrouve limitée par sa consommation avant même de surchauffer. À noter, GIGABYTE utilise une ventilation à la vitesse de rotation assez faible, nous y reviendrons plus tard.

 

gigabyte rtx 3080 ti eagle - sondes GPU-Z [cliquer pour agrandir]

 Données GPU-Z de la RTX 3080 Ti Eagle : à gauche au repos, à droite en charge 



Les 10 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !