• RTX et DLSS, comment ça marche ?

Comme expliqué dans le protocole, nous avons réalisé 6 captures d'une même scène, en utilisant les réglages suivants : TAA, DLSS, TAA avec Ray Tracing, DLSS avec Ray Tracing, DLSS avec HDR, et enfin DLSS avec Ray Tracing et HDR. Comme c'est un jeu riche en couleurs et en éclairages, il semble évident que cet aspect devrait être amélioré, mais il y a également des passages marécageux, on attend donc des réflexions plus réalistes. Quant au HDR, c'est un bonus, ou pas selon vos goûts.

 

• Petit manoir à louer pour le week-end, sans COVID

C'est parti pour la première image, une jolie vallée accueillante avec un manoir flippant au sommet. Le DLSS ou le TAA offrent un résultat semblable, mais en zoomant, il est à l'avantage du DLSS. Le ray tracing apporte de la précision sur les zones éclairées, et donc sur les ombres portées dans ces zones-là (par exemple l'arbre et le rocher au niveau de la tête de Jack. Quant au HDR, il change l'aspect, colle plus avec l'ambiance voulue, telle qu'elle était avec Medievil à l'époque. Le HDR fonctionne très bien avec le ray tracing, on observe les mêmes améliorations aux mêmes endroits.

 

 

 

 

• Interdit aux allergiques aux acariens !

On poursuit avec une scène dans une grange. DLSS procure une meilleure précision que le TAA, tandis que le ray tracing enrichit grandement les ombres et les zones éclairées pour plus de cohérence. On regrettera juste le fait que l'ombre de Jack ne soit pas plus précise que ça, elle ne change pas selon la technique d'éclairage, rastérisation ou RT. Dans la rubrique HDR, on aime ou pas l'ambiance que ça crée, mais avec du RT, ça rend hommage à l'univers voulu, il faut cependant accepter ces teintes rougeoyantes.

 

 

 

 



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !