• Performances applicatives

Continuons l'analyse en abordant le volet applicatif pur. Nous avons effectué des tâches courantes, d'autres qui le sont moins (comme la compilation Linux ou TensorFlow), pour évaluer les performances du modèle en test. Nous comparons ses résultats à ceux obtenus par d'autres processeurs de chez Intel et AMD,  avec des concurrents plus haut de gamme testés via le même protocole.

 

 

Tout destiné pour le travail soutenu, le Ryzen 9 3950X se montre à son avantage dans les tests que nous lui faisons subir. Sur le segment mainstream, il se positionne comme ce qui se fait de mieux ou presque si vous pratiquez le multitâche intensif. La puissance délivrée par ce modèle met tout le monde d'accord, à condition d'optimiser sa configuration en parallèle.

 

• Le jeu vidéo

Continuons nos investigations par la partie qui vous intéresse sans doute le plus et celle qui devrait mieux convenir à notre machine, le jeu. Comment se comporte le modèle en test lorsque l'on fait tourner un MOBA, un Battle Royal et un gros FPS ? Ainsi, pour ce dossier nous testons le PC sous DOTA 2, Apex Legends et Battlefield V en FHD, QHD et UHD toutes options à fond.

 

 

Le jeu n'est pas son domaine de prédilection. On préférera un modèle moins "gros" pour une machine dédiée. Cependant, bien armée, une configuration équipée d'un Ryzen 9 3950X fait des ravages. Vous serez à l'aise dans toutes les résolutions, mais il sera parfois nécessaire de faire quelques concessions si vous voulez jouer dans des conditions optimales comme le montre par exemple notre test sur Battlefield V lorsque les options DLSS et DXR sont activées; 60 FPS c'est un peu juste en multi !

 

• La conclusion

Ce test se termine à une vitesse supersonique. Le Corsair One A100 fait parler la puissance du Ryzen 9 3950X pour se hisser au sommet de la chaîne alimentaire. Dans un volume compact, Corsair parvient à faire tenir une station de travail puissante, sans que les contraintes de température n'interfèrent trop dans les performances. La machine est plutôt séduisante, la conception et l'assemblage sont soignés et Corsair laisse de la place à la monstrueuse configuration pour respirer, avec un câblage réalisé avec soin. Le choix des composants posera quelques interrogations tout de même. En premier lieu, le choix d'un disque mécanique dans ce type de machines extrêmes. Intel nous a montré qu'il est possible de faire tenir un SSD véloce pour le stockage dans une machine compacte. Ensuite, le second point qui nous chagrine, c'est la mémoire aux timings plutôt lâche. En restant sur une fréquence de 3200 MHz, il aurait été intéressant de voir un C15, voire C14 plutôt que C18 sur la version livrée. Et quitte à pousser dans l'extrême, Corsair sait faire du 3600 MHz C14 qui apporterait un peu de vélocité à l'ensemble.

La carte graphique livrée est ce qui se faisait de plus performant jusque là. Elle permet d'obtenir d'excellents résultats en jeu, si vous ne passez pas votre vie à bosser. L'équipement est généreux sur ce modèle, grâce entre autres à sa carte mère haut de gamme. L'Ethernet se limite au GbE, ce qui pourrait être un frein dans un environnement professionnel par exemple et c'est là le seul point que nous ayons relevé.

Il fait chaud dans le châssis quand tout est en branle. Le watercooling permet de maîtriser la montée en température, et ce malgré l'absence de ventilateurs sur les radiateurs. L'unique ventilateur, ainsi que l'effet tunnel induit par son positionnement et le format du boîtier, est capable de rafraîchir l'héxadécacores sans trop de mal. Les nuisances sonores sont bien maîtrisées elles aussi puisque le Corsair One A100 se montre parfaitement silencieux en cas de faible sollicitation, tandis que le bruit arrivera avec des charges lourdes et soutenues, mais il restera supportable.

Si la puissance de la machine met au pas n'importe quel PC, son prix calmera vos ardeurs... Affiché autour des 4600 €, difficile de succomber sans craindre une engueulade sévère avec madame ou un appel inquiet du banquier. Nous avons vu qu'il était facile d'économiser 1400 € en montant soit même une configuration équivalente ou en y ajoutant ce qui manque à nos yeux : SSD pour le stockage, mémoire un peu plus optimisée et pourquoi pas une RTX 3080 pour l'affichage ?

Alors cette machine est-elle dénuée d'intérêt ? Pas du tout, surtout si vous n'êtes pas à l'aise avec l'assemblage et le paramétrage. Le tarif de notre version est discutable, mais c'est le prix à payer pour être tranquille. Quelques menues économies peuvent être faites si vous choisissez un 3900X par exemple ou une quantité de mémoire moindre. Mais si vous préférez les performances sans concessions, il faudra choisir cette version.

Pour terminer, nous avons apprécié notre entrevue avec cette machine de rêve. Le concept est bien maîtrisé et l'intérieur est optimisé à souhait. Si bien que l'évolution sera limitée puisque l'intérieur est pensé pour accueillir les éléments qu'il intègre. Si vous avez le budget et des connaissances limitées en hardware et en assemblage, alors vous pouvez succomber sans hésitation, vous ne serez pas déçus.

conclusion corsair one a100

 



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !