• Présentation

 

Le One A100 vu de devant [cliquer pour agrandir]la bête vue de dos [cliquer pour agrandir]

Le boîtier de 12 litres du Corsair One 

 

Comme nous l'indiquions plus haut, Corsair nous fournit le modèle le plus testiboulé de la gamme, qui se décline en sept versions différentes. La carte mère utilisée est évidemment au format Mini ITX, volume réduit du premier compartiment oblige. Il s'agit d'un modèle de chez Asus qui n'est autre que la ROG Strix X570-I Gaming que nous avons testée ici même si vous voulez tous les détails. 

 

Le Ryzen 9 3950X qui commandera votre machine [cliquer pour agrandir]Elle accueille le Ryzen 9 3950X qui viendra animer la machine. Pour être bref à  son sujet, il s’agît d'un CPU 16C/32T cadencé à  3.5 GHz de base, avec un boost à  4.7 GHz. Côté mémoire, nous sommes plus qu'à l'aise puisque l'on trouve deux sticks de 16 Go de DDR4 maison, de la série Vengeance LPX dont la fréquence est de 3200 MHz pour un Cas de 18.

 

Le stockage est confié à deux unités. L'OS est installé sur un Corsair Force MP600 de 1 To à la norme PCIe 4.0 et le stockage se fera sur un (antique) disque dur Seagate Barracuda 2.5" de 2 To, tournant à 5400 TPM. Tout au fond se trouve le bloc SFX maison de 600W, certifié 80+ Platinum, qui dispose d'un mode semi-passif.

 

Le Force MP600 1To de chez Corsair [cliquer pour agrandir]

Le SSD qui accueille l'OS

 

La RTX 2080 Ti modifiée et harnachée dans le One A100 [cliquer pour agrandir]Le GPU est déporté dans un second compartiment, juste derrière le plateau de carte mère. La connexion au port PCIe de la carte mère se fait via un Riser et la carte graphique utilisée ici est une RTX 2080 Ti Duke de chez MSI. Une évolution vers une RTX 3080 est en cours. MSI sera toujours à la manoeuvre avec un PCB spécifique dédié au A100.

 

Le système de refroidissement de la carte est entièrement modifié. Il se compose d'un premier bloc d'aluminium ventilé posé sur les VRM et la mémoire. La puce NVIDIA est refroidie par un système de watercooling identique à celui du processeur. Là encore aucun ventilateur n'est présent sur le radiateur.

 

La connectique avant [cliquer pour agrandir]La connectique arrière [cliquer pour agrandir]

Connectique avant et arrière du One A100

 

12 litres, c'est le volume du boîtier dans lequel prend place la configuration digne d'une station de travail. La hauteur de l'ensemble est de 380 mm, pour 172.5 mm de largeur et 200 mm de profondeur. La façade ici est flanquée du nom de la machine et dispose de deux bandes aRGB de part et d'autre. Sur le haut nous avons le bouton de mise sous tension de la bête, tandis que sur le bas, nous trouvons une partie de la connectique, composée d'un port HDMI 2.0a, de deux ports USB 3.1 Gen 1 Type A et d'un mini jack pour les E/S audio.

 

L'I/O Shield et le bouton qui libère le dessus [cliquer pour agrandir]Les panneaux latéraux sont identiques et possèdent des découpes triangulaires qui servent d'aération. Le haut du boîtier quant à lui est équipé d'une épaisse grille au travers de laquelle nous pouvons deviner la présence d'un ventilateur de 140 mm.

 

À l'arrière, nous découvrons l'I/O Shield de la carte mère sur lequel vous disposerez d'un port USB 3.2 Gen 2 Type C, de de quatre ports USB 3.2 Gen 1 Type A et trois ports USB 3.2 Gen 2 Type A. Nous y trouvons également un port Ethernet 1GbE, les E/S de la carte son 7.1 et deux antennes WiFi. Tout en bas, nous voyons l'arrière bloc d'alimentation Corsair SF600 et trois sorties DP. La visite de l'extérieur s'arrête là.

 

Le design de l'ensemble est assez plaisant et attirera le regard.

 

• Le montage

 

Le top libéré laisse entrevoir les strates du PC [cliquer pour agrandir]Le sandwich de One A100 [cliquer pour agrandir]

L'intérieur du PC

 

Sur le haut de la face arrière se trouve un bouton qui permet de libérer le dessus du châssis. La pièce massive est fixée par des ergots et est solidaire du ventilateur. Vous, commun des mortels, n'aurez accès qu'à cela puisque deux stickeurs scellent et interdisent l'ouverture complète du châssis, du moins pendant la durée de la garantie. Nous, nous avons l'autorisation de creuser plus profondément.

 

Le One A100 prêt à décoller [cliquer pour agrandir]

On ne dirait pas un Airbus ?

 

Pour libérer les panneaux latéraux, il faudra se défaire de quatre vis. Là les panneaux ne se désolidarisent pas du boîtier et nous tombons sur les deux systèmes de watercooling spécifiques qui s'occupent de rafraîchir le processeur d'un côté et la carte graphique de l'autre. Les waterblocks sont empruntés au H100i et deux tuyaux souples achemineront le liquide vers des radiateurs sur mesure. Côté processeur ce sera un modèle de 140 mm et un 230 mm se chargera des calories de la RTX 2080 Ti; tous deux dépourvus de ventilateurs. L'espace est bien optimisé et le management des câbles est réalisé avec énormément de soin dans ce faible volume.

 

La vue côté CPU [cliquer pour agrandir]L'alimentation juste en dessous de la carte mère [cliquer pour agrandir]

La carte mère et le bloc d'alimentation



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 10 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !