• Verdict

Le Metis EVO gavé ! [cliquer pour agrandir]Après ces quelques jours de test, force est de constater que le Metis EVO sait encore nous séduire. Si l'apparence et le confort d'installation font partie de ses atouts, il n'est pourtant pas exempt de critiques. On l'aime, mais on l'aurait aimé encore plus si... Explications :

 

Design et qualité

On retrouve sur la version EVO ce qui nous plaisait sur le Metis initial : la carcasse en aluminium, le choix parmi six coloris et, malgré la prise de masse, la discrétion du modèle. Le gain de volume permet de gagner en confort lors de l'installation et la marque a pris le choix de proposer un boîtier beaucoup plus aéré afin de corriger les problèmes de dissipation de chaleur que connaissait Metis à l'époque.

 

La finition est beaucoup plus soignée sur ce modèle, qui bénéficie d'une carcasse d'un seul bloc. L'intégration des vitres sur notre exemplaire est impeccable et la façade en mesh passe très bien. L'intérieur est plus spacieux et dispose dorénavant de deux compartiments. Alimentation est stockage sont séparés, ce qui libère de la place pour le reste de la configuration de l'autre côté du plateau.

 

Équipement léger...

L'équipement est considérablement réduit sur cette référence. Comptez simplement sur un port USB 3.0 Type-A et un port USB Type-C en façade, des filtres sur l'avant et le dessous et une baie de stockage contenant deux unités de 3.5" et une de 2.5". Dans le bundle, en plus de la visserie, vous trouverez un adaptateur SFX pour votre bloc d'alimentation si vous êtes équipé dans ce format. Les E/S audio sont absentes, et vous n'aurez pas plus de connectique externe. Le gros inconvénient concerne également l'absence de ventilation, qui limite les performances délivrées par l'engin.

 

Des performances trop légères d'origine

metis evo conclusion

Le boîtier, comme nous le disons deux lignes plus haut, ne possède pas de ventilation propre. Ses aérations, situées devant, dessous, dessus et derrière, permettent au modèle de conserver une température interne à peu près correcte pour notre configuration. Le processeur chauffe un poil puisqu'il n'a aucune aide directe, la carte graphique ici est relativement bien lotie, quant au reste des points de mesures, ils restent dans la moyenne. L'ajout d'un ou plusieurs ventilateurs permet ici de gagner pas mal de degrés.

 

Pour ce qui est des nuisances, elles restent modérées dans le Metis EVO. Bien que très ouvert, et donc perméable, les nuisances émises par la configuration sont acceptables à pleine vitesse. La régulation permet de rendre le modèle discret et confortable à l'usage. Attention, l'ajout de ventilateurs modifiera nos relevés et vous devrez trouver le bon compromis entre nuisances contenues et températures optimales. On vous laisse choisir vos armes ici.

 

C'est quoi ce tarif ?

Si le Metis avait l'avantage de ne pas nous coûter un bras, le prix du Metis EVO est multiplié par 2. Comptez alors 134,90 € pour obtenir ce modèle, avec ou sans vitre et dans tous les coloris proposés. Ça fait cher la prise de poids, l'absence de ventilation et de connecteurs audio en façade. La concurrence est bien présente sur ce segment et même si elle ne propose pas d'aluminium, l'équipement est souvent d'un meilleur niveau. Le coup de coeur fera toute la différence.

 

comptoir 3starsSéduisant, le Metis EVO l'est assurément. Le boîtier est proposé en différents coloris afin de satisfaire tout le monde. La prise de volume fait que le modèle est un peu moins discret sur un bureau, mais il passe plutôt bien à l'oeil notamment grâce à son dessin toujours très épuré et à ses robes - qui même si le gold disparait sur ce modèle - apporte de la fraicheur dans un univers souvent cantonné au noir & blanc + RGB que bien trop peu de constructeurs savent proposer. L'installation est plus aisée, grâce à l'adoption d'un châssis à double compartiment qui permet de bien aérer l'installation. L'équipement par contre est assez ridicule sur ce modèle. Il est certes filtré, possède assez d'espace de stockage, mais il ne propose que deux ports USB 3.0 (dont un Type-C) et fait l'impasse sur les E/S audio que l'on trouve généralement en façade. comptoir yallahLa marque fait le choix de ne pas équiper son modèle de ventilateur(s), ce qui pénalise les performances. Les espaces ne manquent pas cependant pour réaliser vous-même une aération sur mesure. Cela dit, out of the box, les performances en pâtissent comme nous avons pu le relever et c'est bien dommage pour un modèle ouvert comme celui-ci. Si dans l'ensemble l'expérience a été agréable, le choix de limiter aussi drastiquement l'équipement rend le prix de 134,90 € annoncé plus difficile à avaler. Au-delà de 120 €, la concurrence se positionne mieux, même si elle ne propose pas d'aluminium. À l'issue de notre test, le Raijintek Metis EVO repartira avec 3 étoiles seulement, même si c'est un coup de coeur pour ses qualités esthétiques comme pratiques. La marque a corrigé les défauts soulignés sur le premier modèle et nous offre un peu plus de volume. Cependant, la réduction de l'équipement et l'absence de ventilateur d'origine lui font beaucoup de tort.

 


 

msi_40 crucial_40.png intel_40.png silverstone 40 bequiet_40.png

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test.

 

 



Les 6 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !