• De la place dans ce châssis ?

 

Le capot et le ventilateur du dissipateur CPU [cliquer pour agrandir]Alors comment ça se passe dans un barebone Shuttle ? La place manque, ce qui est normal vu le gabarit. Nous retirons donc le support de stockage pour libérer le plus d'espace pour nos mains. On commence ensuite par la mise en place du processeur qui se fait sans trop de mal et ne nécessite que le démontage du capot du système de refroidissement. La suite est simple, on installe le CPU, on referme le socket et, après avoir pris soin de mettre de la pâte thermique (livrée si vous n'en avez pas), on remet en place le système de refroidissement qui se verrouille comme le ventirad d'origine.

 

La mémoire peut monter assez haut à l'intérieur. Pas de problème de ce côté. Le PC est censé pouvoir accueillir jusqu'à 64 Go de mémoire. Nous installons 16 Go de Corsair Vengeance LED en 3200 MHz. De notre côté le système sera installé sur un SSD Western Digital Green au format M.2 pour gagner de la place. Le reste du stockage sera placé dans le support dédié sur lequel se trouve un disque dur classique de 3,5", ainsi qu'un rack pouvant accueillir deux SSD 2.5" sur la baie 3,5" externe et un lecteur de DVD pour la photo.

 

Le dissipateur propre à Shuttle - TDP max 95W [cliquer pour agrandir]

 

Pas de place pour le connecteur d'alimentation ! [cliquer pour agrandir]Afin de compléter la configuration, nous avons voulu installer une petite carte graphique et c'est là que les problèmes ont commencé. Nous n'avons pas été gourmands puisque notre choix s'est porté sur la GTX 760 ITX de chez MSI, juste ce qu'il faut pour chauffer l'intérieur pendant un test. Cependant, cette carte dispose d'un connecteur d'alimentation placé sur le côté (ou le haut dans le cas présent). Une fois la carte raccordée à l'alimentation, il devient impossible de remettre en place le support de stockage. Shuttle limite donc la hauteur ici à 98 mm, contre 111 mm pour notre modèle. Il aurait été possible d'éviter cette contrainte en créant une découpe adaptée dans le support, et qui nécessitera là aussi quelques concessions, notamment sur l'utilisation d'un lecteur optique. En d'autres termes, nous devons enlever le support de stockage si l'on veut utiliser notre GPU ou nous tourner vers un modèle avec connecteur(s) à l'arrière ! La liste des cartes graphiques certifiées compatibles se trouve ici et autant dire qu'elle n'est pas très longue et pas très à jour. Une autre piste concernant les dimensions du GPU se trouve ici sur le site du constructeur.

 

• Et la carte mère dans tout ça ?

sh370r6 plus pcb avant t [cliquer pour agrandir]sh370r6 plus pcb arriere t [cliquer pour agrandir]

El' Carte mère

 

Voilà la bête, plutôt dépouillée, loin de ce que proposent les fabricants sur les gammes desktop, qui rivalisent dans l'extravagance avec de la couleur, des carters, des DEL et du gros dissipateur bien souvent inutiles. Bref, là c'est épuré, on va à l'essentiel sans chercher à vous vendre du rêve lumineux.

Nous avons ici l'exemple d'une carte dédiée à une utilisation peu gourmande : faible nombre de VRMs (3 CPU + 1 iGPU), composants standards et refroidissement un peu trop basique. Vous ne pourrez pas trop lui en demander mais ce n'est pas l'intérêt, cette carte suffira amplement pour tenir les ardeurs d'un processeur dans les 70W de TDP. Par contre, une meilleure utilisation du double face aurait été la bienvenue !

 

Rappelons néanmoins que shuttle qui met au point depuis pas mal de temps ses propres cartes mères connait un taux de retour très bon. Alors pas ou peu d'overclocking avec ce modèle... mais ce n'est pas vraiment fait pour ça.



Les 8 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !