La semaine dernière, le groupe "mémoire et stockage" d'Intel (Non-Volatile Memory Solutions Group) aurait fabriqué son dix-millionième SSD à base de la NAND QLC du fondeur sortant de son fab situé Dalian, en Chine ! Une étape important aux yeux du fondeur, qui estime que celui-ci établit définitivement sa NAND QLC comme technologie mainstream pour les disques de stockage haute capacité, alors que la production en volume "commercial" de ce type de NAND n'avait démarré que vers la fin de 2018.

 

whatsapp emoji fiesta

 

Petit rappel "historique" Micron avait été le premier à en parler au printemps de la même année, tandis que la première annonce du fondeur s'était fait attendre jusque vers la fin juillet et fut rapidement suivie du lancement des SSD 660p, mais dans les deux cas il s'agissait évidemment des fruits de l'entente Intel/Micron feu-IMFT, une association quasi-définitivement démantelée la même année.

En dépit des débuts un peu difficiles avec une NAND QLC plus chère que l'équivalent en TLC à cause des mauvais rendements, sans oublier que tout le monde ne considère pas toujours d'un très bon œil ce type de NAND souvent qualifiée de "jetable" (cf. les discours des adeptes du "NAND SLC ou rien"), le succès aurait donc été au rendez-vous pour les solutions d'Intel, peut-être en partie aussi grâce à des tarifs conseillés relativement agressifs.

 

Aux premiers SSD 660p M.2 NVMe ont ensuite succédé les SSD 665p fin 2019, marquant surtout le passage d'une NAND QLC 64L vers une configuration 96L. On peut également mentionner les solutions hybrides Optane + QLC officialisées en avril 2019 et agissantes comme deux SSD sur un PCB, mais qui présentent un intérêt surtout pour les plus petites machines types notebook (cf. notre résumé de l'un des premiers tests).

Bien sûr, le catalogue QLC d'Intel comporte désormais aussi plusieurs solutions de stockage pour les professionnels et les datacenters, par exemple le SSD D5-P4326 en format EDSFF E1.L lancé l'année dernière en avril pour 3300 € HT, et d'autres suivront sans aucun doute encore cette année.

 

Bref, il semblerait qu'Intel ait en fin de compte bel et bien trouvé son compte avec la NAND QLC (toutefois, avec une majorité des ventes probablement auprès  des OEM), à défaut de voir décoller l'intérêt pour sa mémoire 3D Xpoint, mais il n'est pas le seul et le commerce général des SSD QLC pourrait potentiellement flamber en 2020 (au grand dam des nombreux détracteurs), et d'ailleurs, on a déjà vu que Phison parierait largement là-dessus et y prépare ses contrôleurs. Une pensée aussi pour le fameux MiDrive d'Enmotus proposant un duo SLC/QLC assez inédit sous la forme d'un SSD M.2 standard, mais se vantant d'une certaine intelligence, un autre exemple de ce que 2020 pourrait nous réserver. Youpi ? (Source : Intel Newsroom)

 

intel optane h10

Le travail du groupe "Non-Volatile Memory Solutions" résumé en une image...


Un poil avant ?

ICY DOCK goinfre encore de SSD NVMe la façade des boitiers !

Un peu plus tard ...

La première mobale AMD officiellement certifiée Thunderbolt 3 par Intel

 Intel et NAND QLC, le fondeur marque le coup de la quantité de SSD QLC fabriquées depuis 2018 pour vanter que son affaire marche !  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !